Bilan

Le boom de la construction se poursuit

Environ 53'000 logements neufs sortiront de terre en 2019. Les investissements dans les surfaces commerciales progresseront aussi.

Ce n'est quà partir de 2020 que l'essor de la construction devrait ralentir.

Crédits: Keystone

La construction ne fléchit pas! Alors que les investissements dans le bâtiment se sont envolés de 25% au cours de ces dix dernières années, ils grimperont encore de +1,1% en 2018 pour franchir la barre symbolique des 50 milliards de francs. Et, l’an prochain, la croissance devrait progresser de +0,5%. Selon Wüest Partner, qui a publié ces chiffres dans sa dernière édition Immo-Monitoring, une partie de la hausse prévue en 2018 et en 2019 découle cependant de l’augmentation des prix qui est due à la cherté des matières premières. 

Lire aussi: Le secteur de la construction enregistre une baisse de ses recettes

«La pression constante sur les placements continue à inciter un grand nombre d’investisseurs à dépenser des sommes importantes dans le bâtiment, ceci malgré la hausse du taux de vacance», constate l’étude du cabinet de conseil immobilier. Parallèlement,  les promoteurs cherchent à terminer rapidement les projets en cours. C’est plus particulièrement le cas dans les communes où la qualité de l’emplacement inférieure à la moyenne entraîne une forte concurrence entre les acteurs du marché.

Les 2/3 des constructions pour la location

«Il est avantageux de pouvoir poster une annonce pour son propre immeuble avant les autres projets concurrents, étant donné que la mise en première location peut prendre du temps», indique Wüest Partner. Lequel prévoit l’arrivée sur le marché de quelque 53'000 logements neufs en 2019.

Le segment de la location a représenté les deux-tiers de toutes les constructions autorisées entre la mi-2017 et la mi-2018. Le volume de pièces par habitation nouvellement construite continue de reculer. Selon les derniers chiffres publiés par l’Office fédéral de la statistique, le nombre moyen de chambres s’élevait à 3,5 en 2016 contre 4,2 dix ans auparavant. Pendant la même période, la proportion de logements neufs de moins de 4 pièces a plus que doublé (de 23,2% à 51,6%).

Lire aussi: Le boom de la construction marque une pause au troisième trimestre

A l’avenir, les acteurs immobiliers continueront de construire des logements de petite taille en raison de l’arrivée à la retraite de la génération du baby-boom.  A l’inverse, même si la demande potentielle existe, les logements de 5 pièces deviennent de plus en plus rares. La faute aux prix trop élevés des terrains.

De son côté, la construction de villas poursuivra son recul. En 2019, seuls 7000 devraient sortir de terre. «La pénurie  persistante de terrains à bâtir convenables impose des limites de plus en plus strictes à la construction  de nouveaux logements», observe Wüest Partner.

L'arc lémanique en forte croissance

Dans les régions, la dynamique de la construction d’immeubles est particulièrement forte sur l’arc lémanique. La région de Genève (la ville et les communes de l’agglomération) a enregistré la plus forte hausse du pays: entre la mi-2017 et la mi-2018, des permis de construire résidentiels ont été délivrés pour 1,1 milliard de francs. La moitié de cette somme est toutefois à attribuer à une seule réalisation: le quartier de l’Etang à Vernier. Dans la région lausannoise, le montant des permis de construire a doublé pendant la même période, de 160 millions de francs à 320 millions de francs.

L’essor économique de la Suisse rejaillit sur les investissements dans les surfaces commerciales. Cette année, les activités de construction et de transformation devraient croître de 3% pour atteindre 7 milliards de francs. Et l’an prochain, une hausse de +1,3% est prévue.

Ce n’est qu’à partir de 2020 que Wüest Partner s’attend un ralentissement des investissements dans la construction.

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."