Bilan

Le baromètre du KOF voit une embellie en juillet pour l'économie suisse

Malgré le Brexit et ses impacts sur la Suisse, l'économie helvétique n'a pas souffert en juillet, selon le baromètre conjoncturel du KOF. Le Centre de recherches conjoncturelles de l'ETH Zurich a vu l'embellie du printemps se poursuivre.

Le Brexit n'a pas (encore?) eu d'effet sur l'économie suisse, selon le baromètre du KOF.

Crédits: Image: Keystone

L'indicateur de la situation des affaires dans le secteur privé suisse du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a légèrement progressé en juillet, après avoir baissé le mois précédent. Globalement, il présente, depuis le printemps, une tendance à la hausse que le résultat du référendum sur le Brexit n'a pas interrompue.

Lire aussi: Le baromètre conjoncturel du KOF s'établit à 102,4 points en juin

Sur un trimestre, le baromètre conjoncturel du KOF est monté de 1,6 points à 8,9 points. Sur un mois, la hausse est de 0,9 point.

Commerce de gros et services retrouvent le sourire

Les différents secteurs d'activité auxquels appartiennent les 4500 entreprises interrogées ont évolué de façon hétérogène. Les entreprises du commerce de gros font de nouveau état d'une situation plus favorable qu'auparavant. L'indicateur est monté à 3,4, comparé à -7,4 en avril. Chez les prestataires de services, la situation est également jugée meilleure.

Lire aussi: Les signaux sont de plus en plus positifs pour l'économie suisse

Les entreprises de l'industrie de transformation et du commerce de détail sont un peu moins satisfaites de la situation, et le climat des affaires s'est nettement refroidi dans l'hôtellerie. Dans le bâtiment, la situation n'a guère évolué.

Embellie à Zurich et dans le bassin lémanique

Sur le plan régional, l'indicateur de la situation des affaires a connu également une évolution très variée. La situation s'est encore améliorée en Suisse orientale notamment, selon le KOF. L'embellie a également concerné en juillet la région zurichoise et le Bassin lémanique. En revanche, la situation s'est légèrement dégradée au Tessin et nettement détériorée en Suisse centrale, sur le Plateau et dans le nord-ouest de la Suisse.

La votation de la Grande-Bretagne sur le Brexit n'a eu jusqu'à présent "aucune incidence notable sur les activités des entreprises suisses", poursuit le KOF. La part des entreprises ne faisant état d'aucune ou de pratiquement aucune incertitude notable prédomine, y compris celles qui exportent une part importante de leurs marchandises au Royaume-Uni.

Lire aussi: La situation économique en Suisse romande reste stable

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."