Bilan

Le vieillissement de la population menace la croissance

Une étude estime que le produit intérieur brut par habitant de la Suisse pourrait reculer d’environ 11% d’ici 2065. L’effet négatif le plus marqué s’observera jusqu’en 2030.

Le vieillissement de la population entraîne une modification des habitudes de consommation.

Crédits: Keystone

Les mutations démographiques auront une influence décisive sur la croissance économique de la Suisse dans les dix à vingt prochaines années. Elles toucheront également les systèmes de sécurité sociale, le potentiel de main d’œuvre, la propension à consommer, les investissements et la productivité du travail.

Réalisées sur mandat du Seco (Secrétariat d’Etat à l’économie), quatre études montrent que le vieillissement de la population «affectera durablement le développement économique à long terme de la Suisse», affirme un article paru dans La Vie économique. Les résumés des analyses publiées dans cette publication du Département fédéral de l’économie permettent de tirer deux conclusions majeures.

Moins d'actifs

Premièrement, l’évolution démographique réduira la croissance dans les années à venir. Elle frappera le potentiel de production de deux manières. D’abord, la baisse de l’intrant travail (moins de personnes actives par rapport à la population totale) se répercutera négativement sur le produit intérieur brut (PIB) par habitant. Ensuite, la productivité du travail (PIB par heure de travail) aura tendance à s’affaiblir.

Conséquence: «un recul du PIB par habitant d’environ 11% par rapport à une évolution sans vieillissement est globalement prévu d’ici 2065», estime l’Institut BAK Economics. Son ampleur variera au fil du temps. En raison de la sortie des baby-boomers de la vie active, l’effet négatif le plus marqué s’observera jusqu’en 2030.

«Aucun scénario ne prévoit une compensation de l’effet négatif global de l’évolution démographique», constate BAK Economics. Des mesures politiques peuvent toutefois corriger le fléchissement du PIB par habitant comme le relèvement de l’âge de la retraite et une meilleure conciliation entre activité professionnelle et vie privée. Une immigration plus soutenue aurait aussi un impact positif.

La branche de la santé en profitera

Deuxièmement, le vieillissement de la population pèsera sur la structure de l’économie helvétique dans la mesure où les habitudes de consommation changent avec l’âge. L’évolution du rapport de dépendance des personnes âgées de 64 ans comparée à celle des 20-64 ans qui passera de 30% en 2017 à 48% en 2045 se répercutera sur la demande des consommateurs.

Les résultats d’une simulation réalisée par des chercheurs ont permis d’en déterminer les effets sur une période allant de 2012 à 2060 en supposant que d’autres variables comme le progrès technique restent constantes. Les branches actives dans les services proches de l’Etat et tournées vers le marché intérieur comme la santé, l’hébergement et l’action sociale en seront les grands bénéficiaires.

Par exemple, les ventes de produits pharmaceutiques helvétiques à l’étranger bondiront de 80%. A l’inverse, les exportations chuteront dans les services financiers (-40%), les services économiques et techniques ainsi que le textile et l’habillement (-35% chacun).

Selon le Seco, quelles que soient les réformes adoptées dans les prochaines années, l’accroissement de la productivité du travail restera primordial pour le développement à long terme de la prospérité de la Suisse.

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix BZ du journalisme local 1991, Prix Jean Dumur 1998, AgroPrix 2005 et 2019.

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Economie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."