Bilan

Le travail temporaire en souffrance au deuxième trimestre

Les affaires des entreprises suisses de travail temporaire ont nettement régressé au deuxième trimestre 2019, selon le baromètre Swiss Staffingindex. Cet indicateur s'est inscrit à la baisse depuis le début de l'année, cependant les spécialistes n'envisagent "aucune phase de dépression à long terme".

Le secteur de l'industrie et de la construction a demandé bien moins de personnel au cours du second trimestre.

Crédits: DR

A l'issue du deuxième trimestre 2019, les heures travaillées dans le secteur temporaire ont diminué de 6,1% en comparaison annuelle, a indiqué lundi l'association suisse des agences de travail temporaire Swissstaffing par voie de communiqué.

Ce recul s'explique par un affaiblissement de la demande en personnel dans le secteur de l'industrie et de la construction. Le secteur temporaire prend de plein fouet le ralentissement de la croissance à l'exportation ainsi que sur le marché de la construction. Le secteur des services, quant à lui, se maintient au niveau de l'an dernier.

"Le secteur temporaire se rétracte, alors même que l'économie suisse continue de croître, à une cadence certes moins élevée", a commenté Marius Osterfeld, économiste chez Swissstaffing. L'horizon à moyen terme n'en reste pas moins dégagé, avance-t-il.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."