Bilan

Le taux de chômage en février a reculé à 2,7% en Suisse

La situation sur le marché du travail en février en Suisse s'est très légèrement améliorée. Le taux de chômage a diminué à 2,7% contre 2,8% en janvier, selon les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) diffusés jeudi.

Le taux de chômage est plus élevé en Suisse romande qu'en Suisse alémanique.

Crédits: Keystone

Le taux de chômage a diminué à 2,7% pendant le mois sous revue, contre 2,8% en janvier, selon les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) diffusés jeudi. Fin février, 119'473 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 4489 de moins que le mois précédent. En glissement annuel, le chômage a diminué de 24'457 personnes.

"Le recul conjoncturel du chômage s'est poursuivi selon un rythme inchangé, malgré le pessimisme économique", a souligné Boris Zürcher, directeur du Seco. Globalement, pour 2019, les économistes s'attendent à un ralentissement de la croissance tout en tablant sur un taux de chômage faible à 2,4%, selon la synthèse des prévisions établie en décembre.

Parmi les chômeurs, 58,3% sont des hommes et 41,7% des femmes. Les Suisses représentent la majorité (51,1%) et la part des étrangers atteint 48,9%. L'essentiel est au chômage entre un et six mois (67,1%), 20% y restent entre sept et 12 mois et le reste pendant plus d'un an.

Par région, le taux de chômage atteint 2,2% en Suisse alémanique (-0,1 point de pourcentage) et 3,8% en Suisse romande et dans le Tessin (-0,2 pp).

Forte baisse dans le Valais

Le canton de Vaud compte 15'604 chômeurs inscrits, celui de Genève 10'383, suivis par le Valais (6124), Neuchâtel (3794) et le Jura (1306). C'est le Valais qui a connu la plus grosse différence du nombre d'inscrits par rapport à janvier (-13,4%). Le Tessin a enregistré le mois dernier 5583 personnes.

Par branche économique, le nombre d'inscrits a ainsi baissé de 9,8% dans le bâtiment et le génie civil avec 16'534 personnes, mais aussi de 4,6% dans l'hôtellerie-restauration par rapport à janvier (9995 personnes).

La baisse est visible dans toutes les catégories. Le chômage des jeunes, âgés de 15 à 24 ans, atteint 2,3% (-0,1 point de pourcentage), passant à 12'779 personnes.

Même tendance pour les chômeurs de 50 ans: il a atteint 2,5% (-0,1 pp )pour s'établir à 33'377 personnes par rapport à janvier. Par rapport au même mois de l'année précédente, cela correspond à une diminution de 14,7%.

L'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits se chiffre à 197'072 personnes, soit 5,5% de moins qu'au même mois de l'année précédente. Le nombre de places vacantes a lui progressé de 5174 places le mois dernier, passant à 36'766.

Par ailleurs, en décembre 2018, le chômage partiel a diminué. Il a touché 842 personnes (-7,1% par rapport au mois précédent). Le nombre d'entreprises ayant eu recours à de telles mesures a diminué de 4,9%, passant à 58 et celui des heures de travail perdues a chuté 20,2%, pour s'établir à 42'294 heures.

Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 2300 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage en décembre 2018.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."