Bilan

Le marché suisse de l'automobile s'effondre avec la crise du coronavirus

Le nombre des immatriculations de voitures neuves a atteint en avril son plus bas niveau depuis la crise pétrolière des années 70.

Le nombre d'achat de véhicules est en baisse depuis le début de la crise.

La pandémie du coronavirus laisse de profondes traces sur la branche automobile suisse. Le nombre des immatriculations de voitures neuves a atteint en avril son plus bas niveau depuis la crise pétrolière des années 70.

Depuis cette crise, il n'y avait plus jamais eu de mois avec moins de 10'000 immatriculations de voitures neuves, a indiqué Auto Suisse dimanche. Or, en avril dernier, le nombre d'immatriculations a chuté de 67,2% à 9382, Liechtenstein compris. Depuis le début de l'année, le recul est de 35,6%.

Sur les quatre premiers mois de 2019, on avait enregistré 100'685 immatriculations. De janvier à avril de cette année, ce nombre a chuté à 64'834. Depuis le début des mesures prises par la Confédération, on a immatriculé en moyenne près de 800 autos de moins lors d'une journée ouvrée.

Le retard ne sera pas rattrapé

Pour Auto Suisse, il y a peu d'espoir pour le reste de l'année. La faîtière de la branche a revu ses prévisions à environ 240'000 immatriculations de voitures neuves cette année, soit une baisse de 23% sur un an et la pire année auto depuis 45 ans.

Lors d'une année normale, les mois de mars à juin sont les plus importants pour les ventes de voitures. La fermeture des commerces a entraîné une énorme perte de chiffre d'affaires pour les concessionnaires et les importateurs, une perte qui ne sera pas rattrapée.

Autos moins chères recherchées

Du point de vue actuel, on ne peut dire si on assistera à des achats de rattrapage plus tard dans l'année. La crise du coronavirus devrait pousser les clients à se reporter ces prochains mois sur des modèles moins chers et à éviter les voitures électriques. En 2019, les ventes de voitures entièrement électriques ou hybrides avaient eu le vent en poupe.

Pour Auto Suisse, il est important pour l'avenir de la branche dans son ensemble que les locaux de vente rouvrent le 11 mai, afin de limiter les dégâts et de préserver des emplois.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."