Bilan

Le KOF table sur une reprise du tourisme suisse cet été

Les touristes suisses seront davantage enclins à passer leurs vacances d'été en Suisse qu'avant la crise pandémique, selon les prévisions du centre d'études conjoncturelles KOF. Mais la venue des voyageurs d'Asie ou des Etats-Unis ne retrouvera pas ses niveaux d'avant-crise avant 2023.

Pour 2021, il faut s'attendre à une baisse de 13% du nombre de nuitées, contre -40% en 2020.

Crédits: AFP

"Avec la campagne de vaccination lancée en début d'année, on peut s'attendre à une amélioration progressive de la situation dans le secteur du tourisme", a estimé mardi le KOF. Les locaux répondront cet été à l'appel des professionnels, comme en 2020, tandis que les voyageurs internationaux resteront peu nombreux. Quant au tourisme d'affaires, un "bon nombre de rendez-vous" devraient continuer "à se dérouler virtuellement".

Le KOF s'attend donc à ce que les zones urbaines continuent de pâtir de la désertion des touristes, au profit des régions alpines et d'autres régions qui "accueilleront rapidement les touristes de Suisse et des pays voisins pour retrouver les niveaux d'avant la crise". Le nombre de nuitées des touristes suisses sera légèrement supérieur au niveau d'avant la crise, alors que le nombre de nuitées des Européens ne retrouvera son niveau d'avant la crise qu'en 2022. Le nombre de nuitées des voyageurs longue distance restera en berne jusqu'en 2023 inclus.

"Les régions des lacs se redressent plus que la moyenne", a noté Jan-Egbert Sturm, directeur du KOF, un centre d'études de l'ETH de Zurich en conférence de presse. Les régions de montagne se reprennent aussi, quand les villes restent à la peine. Les nuitées vont nettement augmenter cet été avant de poursuivre "une lente reprise" pour renouer avec les niveaux de 2019 au second semestre 2023. Les hôtels citadins en bénéficieront moins que les établissements situés à la campagne ou en montagne, avec des risques accrus de faillites.

Nouveau recul des nuitées


Pour 2021, il faut s'attendre à une baisse de 13% du nombre de nuitées, contre -40% en 2020. Pour 2022, l'institut prévoit une hausse des nuitées de plus de 30%. Mais même avec ce rebond, leur nombre et la valeur ajoutée seront inférieurs d'environ 10% par rapport au niveau d'avant crise.

Au cours de la prochaine saison hivernale, "l'offre ne sera pratiquement pas restreinte", mais le nombre de visiteurs étrangers restera probablement inférieur à celui d'avant la pandémie. Les voyageurs américains seront davantage nombreux que les Chinois. Mais les touristes suisses choisiront de plus en plus de destinations étrangères, de sorte que leurs nuitées seront seulement légèrement supérieures à celles d'avant la pandémie. Dans les zones urbaines, les experts anticipent un niveau inférieur d'environ un tiers à celui de 2018/19.

Le KOF a aussi élaboré un scénario plus noir, au vu des incertitudes liées à l'évolution de la pandémie. Au cas où les locaux renonceraient à voyager en dehors de leurs frontières, "les nuitées suisses seraient encore nettement plus supérieures au niveau d'avant la crise". En revanche, la reprise de la demande étrangère serait reportée aux années suivantes.

En 2019, la valeur ajoutée générée par le tourisme représentait 2,7% de la valeur ajoutée économique totale du pays, contre 5,2% en Autriche voisine ou 6,2% en Espagne. En considérant tous les produits spécifiques au tourisme, la valeur ajoutée s'est élevée à 19 milliards de francs en 2019. Les experts l'ont estimée à un peu plus de 25 milliards pour les deux années 2020 et 2021. En 2022, le secteur reprenant de la vigueur, la valeur ajoutée devrait s'approcher des 18 milliards de francs.

Les analystes notent aussi que grâce aux aides étatiques, "l'industrie touristique est restée largement intacte", permettant la reprise lorsque la demande reprendra. Mais le KOF estime que le nombre d'emplois équivalents temps plein dans le tourisme est passé de 182'000 en 2019 à 125'000 en 2020. Il devrait atteindre 130'000 cette année.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."