Bilan

Le commerce extérieur dopé par la chimie-pharmacie en 2019

Le commerce extérieur helvétique a atteint des sommets l'an dernier, aussi bien du côté des importations que des exportations. La balance commerciale a franchi un nouveau cap, affichant un excédent de 37,3 milliards de francs, contre 31,4 milliards en 2018. Le segment de la chimie-pharmacie à une nouvelle fois soutenu la performance.

Les exportations de la chimie-pharmacie se sont envolées de près de 10% à 114,6 milliards de francs, malgré des changements dans les pratiques de distributions de certains laboratoires helvétiques.

Crédits: AFP

Le solde commercial a toutefois progressé en 2019 de manière moins marquée qu'un an auparavant, s'étoffant de 3,9% en termes nominaux contre 5,7%, à l'issue d'un ultime partiel en repli pour les exportations (-2,1%) comme pour les importations (-2,3%).

Les exportations ont enflé de 3,9% à 242,3 milliards de francs, tandis que les importations se sont enrobées de 1,6% à 205,0 milliards, détaille mardi le compte-rendu de l'Administration fédérale des douanes (AFD).

Les exportations de la chimie-pharmacie se sont envolées de près de 10% à 114,6 milliards de francs, malgré des changements dans les pratiques de distributions de certains laboratoires helvétiques.

Ces derniers abandonnent en effet graduellement depuis janvier 2019 le transit par la Suisse de leurs produits pharmaceutiques élaborés à l'étranger et destinés aux marchés mondiaux. L'AFD estime l'impact de ce changement de modèle à cinq milliards de francs sur l'an dernier.

Chimie-pharmacie hors catégorie

Les importations de la chimie-pharmacie ont aussi progressé, de 5,0% à 52,7 milliards de francs. Le solde positif du segment, à 61,9 milliards, explique à lui seul l'excédent helvétique.

Parmi les autres grands contributeurs du commerce extérieur, le segment Machines et électronique vu la valeur de ses envois outre-frontières se contracter de 4,4% à 32,0 milliards, tandis que la croissance des exportations horlogères a été élaguée de près de deux tiers à 2,4%, pour un total de 21,7 milliards.

Le segment Machines et électronique a essuyé une érosion à l'importation également, de 0,3% à 32,0 milliards. La demande helvétiques en véhicules étrangers a marginalement progressé de 0,8% é 19,5 milliards et celle pour les articles de bijouterie-joaillerie de 3,3% à 16,6 milliards.

Avec 131,6 milliards (+3,1%) dans le sens des sorties et 144,8 milliards (+0,2%) dans le sens des entrées, le Vieux continent demeure de loin le premier partenaire commercial de la Suisse. Asie et Amérique du Nord affichent toutefois des dynamiques bien plus vives. Les exportations vers l'Orient ont en effet progressé de 3,5% à 52,0 milliards et les importations ont bondi de 8,8% à 41,6 milliards.

La demande nord-américaine en produits helvétiques a enflé de 8,9% à 45,3 milliards, alors que les flux en sens inverse ont grappillé 1,2% à 14,3 milliards.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."