Bilan

Le Chinois Li Yongjun devient l’homme fort du Golf Resort La Gruyère

L’homme d’affaires Li Yongjun est devenu le principal actionnaire de Ben Golf Investissements. Il promet d’injecter de nouveaux capitaux dans le projet de complexe de luxe situé dans la Gruyère.


Crédits: Golf Resort La Gruyère

C’est une lueur dans un ciel encore sombre. Pour Urs Müller, le Lucernois qui incarne le projet de Golf Resort La Gruyère à Pont-la-Ville (FR), l’augmentation de la participation de l’investisseur chinois dans la holding Ben Golf Investissements constitue un pas important pour le développement du complexe actuellement à l’arrêt en raison de l’interruption des travaux de construction et de la crise sanitaire.

En rachetant récemment la part de 28% détenue par le groupe français Soviar SASi, Li Yongjun est devenu l’actionnaire majoritaire de la société faîtière fribourgeoise par le biais de Huarvi Investments. Il détient 78% du capital-actions contre 50% auparavant. Le solde est réparti entre Urs Müller (20%) et Soviar qui ne conserve plus qu’une infime part (2%).

De nouveaux capitaux

«L'objectif de Li Yongjun est de faire aboutir ce projet en injectant de nouveaux capitaux sous forme de prêts-actionnaires et de crédits bancaires», affirme Urs Müller. Présenté en juin 2019, ce dernier comprend la construction d’un hôtel de luxe de 85 chambres et suites, de 27 à 30 résidences hôtelières, de 105 appartements, de deux à trois restaurants, d’un centre de séminaire, d’un spa wellness de 2500 à 3000 mètres carrés, d’un beach-club, ainsi que l’agrandissement du parcours de golf. L’investissement prévu s’élève à 350 millions de francs.

Si Urs Müller écarte tout redimensionnement du complexe, il concède toutefois qu’un nouveau business plan sera présenté d’ici cet été avec une probable adaptation des prix des logements à vendre. Il y a deux ans, la société comptait sur un prix moyen pondéré des deux premiers lots de 17'000 francs le mètre carré. Avant le Covid-19, seuls quatre appartements avaient trouvé preneurs. Puis, la pandémie a tout stoppé en raison des restrictions de déplacement.

L’investisseur chinois peut compter sur l’arrivée de nouveaux administrateurs au sein de la société faîtière, dont les noms ont été officialisés par la Feuille officielle suisse du commerce en date du 20 avril 2021. Il s’agit de Li Füllemann Wenbin (elle travaille à la Banque cantonale de Genève à Hong Kong) et de son beau-père Kurt Füllemann. «Ces deux personnes défendent les intérêts de Li Yongjun», indique Urs Müller.

Trois licenciements

L’an dernier, Ben Golf Investissements a bénéficié d’un sursis Covid pour lui permettre de résister à la crise. A son échéance fixée au 14 janvier 2021, il n’a pas été nécessaire de le renouveler pour une durée supplémentaire de trois mois. De même, la demande d’un sursis concordataire a été écartée. Il n’en demeure pas moins que la société fait l’objet de plusieurs poursuites.

«Nous sommes en négociation avec les créanciers. Et Ben Golf Investissements fera face à ses engagements», affirme Urs Müller. Ce dernier se bat aussi sur un autre front: régler le litige avec une entreprise de construction accusée d’avoir saccagé une piste chantier rendant impossible la poursuite des travaux. De surcroît, en raison des difficultés financières liées à la crise sanitaire, Ben Golf Investissements a décidé de licencier trois collaborateurs.

Urs Müller compte sur les campagnes vaccinales en cours afin que les étrangers puissent à nouveau voyager et se rendre à Pont-la-Ville: «Nous sommes confiants dans notre capacité à mener ce projet à terme».

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix BZ du journalisme local 1991, Prix Jean Dumur 1998, AgroPrix 2005 et 2019.

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."