Bilan

Le CHI de Genève mise sur la diversité du spectacle

Saut, dressage, attelage ou encore cross indoor: le programme du Concours hippique international (CHI) de Genève est vaste. Les organisateurs de l’événement sont confiants avec le spectacle qui s’annonce.

L'an dernier, Kent Farrington avait remporté l'épreuve-phare: le Grand Prix Rolex.

Crédits: © www.scoopdyga.com

«Quand on programme le cross indoor, on sait que l’on vendra des billets», résume Sophie Mottu Morel, directrice générale du Concours Hippique International (CHI) de Genève. L’événement se déroule du 6 au 9 décembre à Palexpo. L’épreuve de cross indoor n’est qu’une parmi tant d’autres, car l’arène genevoise accueille également du saut, de l’attelage, ou encore du dressage.


Le cross indoor a de particulier qu’il se dispute sur un terrain spécial. Karim Laghouag, champion olympique français et vainqueur de l’an passé affectionne particulièrement l’épreuve. Lors de la conférence de presse organisée mercredi à Genève, il a rappelé l’ambiance particulière qui règne dans «sa» discipline. Entre engouement et respect.

Réunir les meilleurs pour le meilleur spectacle

Si de nombreux concours existent, le CHI de Genève parvient toujours à réunir les meilleurs cavaliers. Steve Guerdat et Martin Fuchs, médaillés olympiques, répondent présent, tout comme l’experte en dressage allemande Isabelle Werth. Le rythme intense et la participation à plusieurs concours fait que les cavaliers amènent souvent plusieurs chevaux.

Mais les organisateurs ne veulent pas que ce soit un prérequis pour venir. La finale du Top 10 Rolex IJRC se tiendra à nouveau le vendredi soir, plutôt que le samedi comme l’an dernier. «C’est plus simple pour les cavaliers de disputer des épreuves le vendredi et le dimanche», argue Alban Poudret, directeur sportif du CHI de Genève. Il se réjouit de la présence de nombreux cavaliers du top 10 et du top 20.

Le directeur sportif insiste également sur l’importance de donner une place aux jeunes. La relève est présente, avec 11 cavaliers de moins de 25 ans sur la soixantaine présente. Parmi eux figurent notamment le Neuchâtelois Bryan Balsiger, mais aussi le Jurassien - protégé de Steve Guerdat – Anthony Bourquard. Âgé de 22 ans, il disputera le Medium Tour, avec comme adversaire notamment, le Genevois Edouard Schmitz.

Une formule qui fonctionne

Le concours semble se porter bien, et a récemment annoncé deux nouveaux sponsors. «Nous avons un budget équilibré» affirme Sophie Mottu Morel. La directrice générale se montre satisfaite du spectacle proposé, avec les différentes disciplines.

A terme, elle espère encore ajouter une piste d’entraînement dans la halle 6. De quoi offrir un meilleur confort aux cavaliers et à leurs chevaux.

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de sociétés, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Economie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."