Bilan

Le Black Friday ravive la fréquentation des centres commerciaux

En Suisse alémanique, la fréquentation a été près de deux fois (+115%) supérieure lors du Black Friday 2019 que lors d'un vendredi classique. En Suisse romande, la hausse n'est que de 33%.

Pour les enseignes présentes à la fois en ligne et via des points de vente physiques, le Black Friday s'est joué sur les deux tableaux.

Crédits: Keystone

Le Black Friday ne se joue pas uniquement en ligne. Le commerce stationnaire, qui lutte pour sa survie face aux géants de la vente sur internet, a également profité de l'évènement pour attirer à nouveau les foules. Les centres commerciaux suisses, confrontés à une baisse de la fréquentation et des chiffres d'affaires depuis plusieurs années, ont pu tirer leur épingle du jeu.

En Suisse alémanique, la fréquentation a été près de deux fois (+115%) supérieure lors du Black Friday 2019 que lors d'un vendredi classique, selon les données d'ASE basées sur une sélection de galeries marchandes. En Suisse romande, la hausse n'est que de 33%, relève la société d'analyse, qui installe des capteurs à tous les points d'entrée pour analyser et prévoir la fréquentation dans les centres commerciaux.

Ces chiffres confirment la tendance d'une plus grande résonnance du Black Friday en Suisse alémanique, reflétée dans différents sondages, essentiellement pour des raisons historiques et d'influence allemande, l'évènement étant depuis plus longtemps établi en Allemagne qu'en France.

Anti-Black Friday

En outre, le phénomène anti-Black Friday a été "bien plus marqué" en Suisse romande, avec différentes manifestations. Mais ce mouvement "n'a pas eu d'impact notable sur les ventes", souligne Jérôme Amoudruz, fondateur de la plateforme BlackFriday.ch. S'il est encore tôt pour un premier bilan, il relève que les montants dépensés "ont dépassé ceux de 2018 avec certitude".

Pour les enseignes présentes à la fois en ligne et via des points de vente physiques, le Black Friday s'est joué sur les deux tableaux. A la Fnac par exemple, le Black Friday a permis d'obtenir une "très forte affluence en magasin (+25%)", remarque le directeur général pour la Suisse, Cédric Stassi. Le chiffre d'affaires a progressé de 30% en magasin par rapport au Black Friday 2018, explique-t-il. De leur côté, les ventes en ligne ont doublé sur un an.

Pour Manor, les commandes, la fréquentation et les ventes dépassent les valeurs de l'année précédente, laissant augurer une progression continue depuis l'introduction du Black Friday il y a cinq ans, si cette tendance se confirme dans les chiffres définitifs.

"L'augmentation des ventes se situe actuellement sur le segment élevé à un chiffre, les taux de croissance sur manor.ch ont été plus forts, au bénéfice d'une base de comparaison plus faible", remarque un porte-parole.

Si la proximité du Black Friday avec les fêtes de fin d'année fait planer un risque de cannibalisation des ventes, elle comporte néanmoins quelques avantages pour le commerce stationnaire et en ligne.

"Plutôt que d'avoir un pic d'activité entre le 20 et le 24 décembre très difficilement gérable en termes de flux clients et un casse-tête absolu en terme de livraison, ce premier pic fin novembre avec le Black Friday va diminuer un peu la semaine avant Noël qui reste la plus grosse semaine de l'année pour la Fnac", explique-t-il.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."