Bilan

Lausanne encourage les filières d'apprentissage

Les entreprises qui se lancent dans la formation duale sont récompensées à Lausanne. La ville ainsi qu’Economie Région Lausanne s’allient chaque année depuis 2004 pour désigner les meilleures entreprises au niveau de la formation.

La remise des prix a eu lieu vendredi à Lausanne.

Crédits: Laurent Kaczor

Perret Sanitaire, CBMM Architectes et la confiserie N.Noz sont récompensés pour leurs efforts de formation. Les trois entreprises ont remporté les «Prix entreprises formatrices 2018», décernés par Economie Région Lausanne (ERL) et la ville de Lausanne vendredi. Ces dernières récompensent ceux qui œuvrent dans la formation professionnelle. 

Trois catégories sont présentes. «Il y a ceux qui prennent leur premier apprenti, les entreprises créées récemment et celles qui s’engagent de manière significative», explique Tomé Varela, en charge de l’organisation du prix. Pour lui, ces prix décernés aux entreprises formatrices doivent encourager les Lausannois à davantage faire confiance aux apprentissages.

«Chaque jeune a une manière différente d’appréhender la formation», admet-il. Plus qu’une simple félicitation, les lauréats bénéficieront d’un soutien financier de 300 francs par mois durant tout l’apprentissage, et l’apprenti touche 500 francs en réussissant ses examens finaux.

Selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), plus de 6 milliards de francs sont dépensés chaque année pour la formation professionnelle en Suisse. Au cours de la dernière décennie, le public et le privé se sont partagés l’ardoise, avec des dépenses privées un peu plus faibles que celles publiques.

gr-f-15-01-02-ind402102-d1-computed-thumbnail



Pourquoi choisir ces entreprises ?

Les trois lauréats sont installés dans la commune de Lausanne. Perret Sanitaire a accueilli cinq apprentis cette année. Le taux de réussite de ces jeunes a atteint les 100% au CFC. De son côté, la confiserie N.Noz a choisi de prendre comme apprentie une femme en difficulté de parcours. Elle a dû attendre plusieurs années de retrouver une place, lui permettant ainsi de devenir gestionnaire de commerce de détail.

CBMM Architectes a formé son premier apprenti, qui recherchait une formation complémentaire. Après son diplôme de constructeur bateau, il a trouvé sa chance au sein du bureau lausannois. Autant d’exemples qui ravissent Pierre-Antoine Hildbrand, conseiller municipal en charge de l’économie. «L’apprentissage est souvent valorisé dans les discours. Notre objectif est de le soutenir par des actes».

Lausanne uniquement

Le prix concerne uniquement les entreprises du «Grand Lausanne». Si une firme basée à Yverdon a voulu tenter sa chance, elle n’a pas été autorisée. «Il s’agit d’un autre domaine de compétences», explique Tomé Varela, en soulignant que la ville de Lausanne ne peut se prononcer sur des cas trop éloignés.

La collaboration entre la ville et Economie Région Lausanne a commencé il y a une dizaine d’années, en 2008. Cela a permis la création d’un second prix, puis un troisième s’est ajouté en 2014. «Nous avons une formule qui marche bien», note Tomé Varela. Le conseiller municipal lausannois en charge de l’économie salue lui ceux qui jouent le jeu. «Nous sommes reconnaissants aux entreprises de préparer la relève des métiers».

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."