Bilan

La Suisse s'adjuge le 3e rang mondial de l'investissement responsable

La Suisse est le troisième pays au monde le plus respectueux des critères de l'investissement socialement responsable, derrière la Suède et la Norvège.
  • La Suisse dispose d'un grand nombre d'énergies renouvelables dans son électricité et respecte les exigences de l'OCDE en matière d'émissions de CO2.

    Crédits: keystone
  • L'économie helvétique se démarque également sur le plan social, grâce à son système politique, empreint de démocratie directe. 

    Crédits: keystone

La Suisse est le troisième pays au monde le plus respectueux des critères de l'investissement socialement responsable (ISR), selon le classement établi par le gestionnaire d'actifs Candriam. Ce palmarès est dominé par la Suède, puis la Norvège. Malgré sa bonne position, la Suisse a toutefois cédé du terrain sur un an, sans que l'ampleur de cette baisse ne soit précisée.

Les spécialistes reconnaissent de nombreuses vertus à l'économie helvétique, comme la situation sur le marché du travail. Ce dernier est caractérisé par un faible de taux de chômage - notamment chez les jeunes - des salaires élevés et peu d'emplois précaires. Les infrastructures sanitaires et médicales, parmi les plus denses et les mieux équipées au monde, constituent un autre point fort.

Dans le domaine environnemental, la Suisse dispose d'un grand nombre d'énergies renouvelables dans son mix d'électricité et respecte les exigences de l'OCDE en matière d'émissions de CO2, relève le gestionnaire d'actif basé en Belgique. Candriam met également en exergue la gestion de l'eau et des déchets.

L'économie helvétique se démarque également sur le plan social, grâce à son système politique, empreint de démocratie directe. La liberté de la presse, le faible taux de corruption et de criminalité, le respect de l'Etat de droit, la stabilité politique ou encore l'efficacité des autorités figurent à l'actif du pays.

La Suisse pèche en revanche en termes de diversification. Le secteur financier représente une part très significative de l'économie, soulignent les auteurs de l'étude. L'entrée en vigueur de l'échange automatique d'information, respectivement la fin du secret bancaire, devrait avoir un impact négatif.

Le classement note chaque pays sur la manière dont il gère son capital humain, naturel, social et économique. Il compte en tout 123 pays. En Europe, l'Allemagne se classe en 10e position, l'Autriche en 11e, le Royaume-Uni au 18e rang, la France au 21e et l'Italie au 39e. Les Etats-Unis sont 38e et la Chine 79e. La Libye, l'Iran et le Turkménistan ferment la marche, dans l'ordre.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."