Bilan

La Suisse reste championne du monde de l'innovation

Les années passent et l'indicateur reste au vert: la Suisse reste cette année encore le pays le plus innovant au monde selon l'enquête menée par la Cornell University et l'INSEAD. La Confédération devance la Grande-Bretagne et la Suède.

La Suisse se maintient au sommet mondial avec la première place pour l'innovation.

Crédits: Image: Reuters

Le podium 2015 est identique au podium 2014: la Suisse devance la Grande-Bretagne et la Suède au palmarès des pays les plus innovants au monde. L'étude publiée en fin de semaine dernière couronne à nouveau la Confédération, selon l'étude publiée par l'Organisation internationale de la propriété intellectuelle (WIPO), et menée conjointement par cette organisation avec la Cornell University et l'INSEAD. A l'autre bout du classement mondial, le Soudan ferme la marche.

La Suisse reste en tête pour l'innovation

Pour établir ce classement, les chercheurs tiennent compte de 79 indicateurs, réunis en groupes thématiques. Et la Suisse se retrouve en tête de plusieurs de ces indicateurs: performance environnementale, capitalisation boursière (en pourcentage du PIB), volume des droits, licences et patentes (en pourcentage de la balance commerciale),... Il ressort de cette enquête que la Suisse a su particulièrement bien défendre ses innovations, les protéger et faire valoir les droits d'utilisation des découvertes de ses entreprises.

Atouts et faiblesses de la Suisse

La Confédération voisinne avec les sommets dans d'autres domaines comme la stabilité politique (2e), l'accès au web (2e), dépenses en logiciels informatiques (2e), classement des universités au niveau mondial (3e), taux d'emploi des actifs très diplômés (3e), collaboration entre universités et entreprises (3e). Un cadre stable qui favorise la recherche et les revenus issus des résultats de celle-ci, tant sur le plan de la protection que des passerelles entre laboratoires et entreprises.

A contrario, le pays présente des lacunes au niveau de la facilité à créer une entreprise (59e rang du classement), de la faible part de diplômés en sciences et ingéniérie (50e), de l'offre administrative en ligne (64e), de la facilité à obtenir un financement bancaire (48e) ou encore de la protection des investisseurs (72e).

Au niveau mondial, les pays développés se retrouvent évidemment au sommet du classement, avec les pays scandinaves bien placés. Sur le continent européen, les pays latins se situent à la traîne par rapport aux nations anglo-saxonnes.

L'innovation au niveau mondial

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."