Bilan

La Suisse recule à la 8ème place mondiale pour le dépôt de brevets

La Suisse a enregistré en 2014 une baisse des dépôts de brevets auprès de l'Office européen des brevets (OEB). La Confédération recule de la 3e à la 4e place en Europe.

Parmi les 25 premiers déposants suisses se trouvent aussi trois universités: l'EPF de Zurich (66) (ci-dessus), l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (46) et l'Université de Zurich (43).

Crédits: Keystone

La Suisse a enregistré en 2014 une baisse des dépôts de brevets auprès de l'Office européen des brevets (OEB), a annoncé ce dernier jeudi. La Confédération recule de la 3e à la 4e place en Europe, derrière l'Allemagne, la France et les Pays-Bas. Le repli est encore plus marqué au niveau mondial, la Suisse rétrogradant de la 7e à la 8e place.

Globalement, les demandes de brevets déposées auprès de l'OEB ont atteint un nouveau record l'année dernière avec 274'000 dépôts, une hausse de 3,1% sur un an, selon un communiqué de l'institution publique européenne dont le siège est à Munich.

La Suisse reste cependant numéro un mondial en matière de dépôts de brevets par million d'habitants avec une moyenne de 848 demandes en Europe, loin devant la Finlande (416), les Pays-Bas (406), la Suède (395), le Danemark (354) et l'Allemagne (316). La moyenne dans l'UE s'établissait en 2014 à 131 dépôts de brevets par million d'habitants.

ABB a été le plus grand demandeur de dépôts suisse auprès de l'OEB avec 450 demandes, suivi de Nestlé (442), Alstom (408), Roche (357) et Novartis (323). Parmi les 25 premiers déposants suisses se trouvent aussi trois universités: l'EPF de Zurich (66), l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (46) et l'Université de Zurich (43).

Les entreprises suisses des techniques de mesures (10% des dépôts de brevets en Suisse), de la chimie organique (8%), des appareils électriques et des machines (7%), de la technologie médicale (7%) et des produits pharmaceutiques (6%) ont été fortement représentées.

Dans le domaine de la technologie énergétique, ABB a occupé l'année dernière la quatrième place parmi les dépositaires de brevets, derrière Philips, Siemens et LG. Novartis s'est classé leader mondial des dépôts de brevets dans les produits pharmaceutiques (devant Sanofi et Merck&Co.) et Roche 2e dans la biotechnologie. Dans la chimie organique, Novartis occupe la 4e et Roche la 5e place.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."