Bilan

La Suisse progresse au classement des brevets

La Suisse avance d'une place et devient 8ème au classement international des demandes de brevets qui a atteint un record en 2017 en Suisse et dans le monde.

En Suisse, les techniques médicales atteignent pour la première fois la première place, avec plus de 9% des demandes.

Crédits: keystone

Le nombre de demandes internationales de brevets a atteint un record en 2017 en Suisse et dans le monde. Il est porté surtout par la Chine, qui progresse au deuxième rang, et se rapproche des Etats-Unis. La Suisse avance d'une place et devient 8e.

"Le taux de croissance des dépôts de brevets dépasse à nouveau celui de l'économie mondiale", a relevé devant la presse à Genève le directeur général de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) Francis Gurry.

Selon les estimations publiées mercredi par l'institution, quelque 243'500 demandes ont été lancées dans le cadre du Traité de coopération en matière de brevets (PCT). Soit une hausse de 4,5% ou plus de 10'000 supplémentaires par rapport à 2016.

Les Etats-Unis restent largement devant, mais ils n'ont contribué qu'à 30 demandes en plus, soit 0,1%, pour un total de plus de 56'000. Malgré une forte croissance, le Japon n'a pu résister à la montée de la Chine depuis plusieurs années en termes de propriété intellectuelle.

Pékin a certes freiné un peu son rythme de progression, mais celle-ci s'établit tout de même à 13,4%, alors que la reprise d'une augmentation plus importante côté japonais n'a pu se limiter qu'à moins de 7%. Désormais, avec plus de 48'800 dépôts, la Chine dépasse de 680 unités le Japon.

L'année dernière, l'OMPI avait estimé qu'elle pourrait devenir première d'ici à 2019 ou 2020, si elle maintient une hausse de plus de 10% chaque année. "La moitié des demandes internationales de brevets viennent de l'Asie de l'Est", affirme M. Gurry. Parmi les 50 entreprises les plus innovantes, 28 viennent de cette région.

ABB toujours au premier rang

Du côté suisse, la progression est un peu plus élevée qu'en 2016. Elle atteint 2,8% et le nombre de demandes s'approche de 4500. "Le succès de la Suisse est très important comparé à sa population et sa dimension", dit M. Gurry.

ABB mène la danse parmi les entreprises helvétiques avec 328 dépôts. Le groupe zurichois rassemble plus de 60 unités de plus que Philip Morris qui avance largement pour prendre la deuxième place, devant Nestec, le centre de recherche lausannois de Nestlé.

Dans le monde, les deux mêmes entreprises technologiques chinoises s'affichent aux deux premiers rangs. Mais Huawei, avec plus de 4000 requêtes, passe devant ZTE.

En Suisse, les techniques médicales atteignent pour la première fois la première place, avec plus de 9% des demandes. Les machines et appareils électriques reculent à nouveau, au troisième rang. Ils sont toujours devancés par les entreprises d'emballage, transport et livraison.

Au total, le PCT contribue à plus de 70% des recettes de l'OMPI. Plus de 150 pays en font partie et plus de 60% des dépôts de brevet dans plus d'un pays à la fois passent par ce dispositif. La question des voitures sans chauffeur, controversée ces derniers jours, sera abordée dans six mois par un rapport de l'OMPI sur les technologies mondiales.

Avancée sur Novartis

Côté marques, la demande selon le système de Madrid a elle progressé de 5% à plus de 56'000 dépôts. Les Etats-Unis restent premiers à près de 7900 requêtes. Là aussi, la Chine a obtenu la hausse la plus rapide parmi les 15 premiers pays.

La Suisse a retrouvé une extension de ces demandes de marques, de près de 7%, à près de 3280. Après avoir perdu plusieurs rangs en 2016, le groupe pharmaceutique bâlois Novartis récupère une place pour devenir 4e, mais reste sous les 100 requêtes.

Le nombre d'unités dans les demandes d'enregistrement international de dessins et modèles industriels dans le cadre du système de La Haye ont encore augmenté, de près de 3,9%, et s'approchent de 20'000. En revanche, elles sont regroupées dans moins de 5300 requêtes, en recul de 6,3%.

L'Allemagne reste première à près de 4300 demandes, toujours devant la Suisse à 2935, en hausse importante. Swatch Group a déposé une centaine de requêtes en moins, à 285, et sort des cinq premiers pour s'établir au 9e rang. Aux deux premières places se trouvent deux entreprises sud-coréennes.

M. Gurry souhaite que la Chine rejoigne ce système sur les dessins et modèles cette année. En prenant en compte les demandes nationales dans chaque Etat, la moitié des requêtes viennent de ce pays.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."