Bilan

La Suisse numéro un de l'innovation, un défi après le 9 février

A la Journée de l'innovation, 200 personnalités se sont penchées lundi sur les conditions-cadre nécessaires pour que la Suisse reste numéro un mondial de l'innovation.

"Il est facile d'arriver au sommet. Il est beaucoup plus dur d'y rester", a déclaré le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann lors de la Journée de l'innovation organisée par l'Université de Neuchâtel dans le nouveau bâtiment Microcity de l'EPFL.

Crédits: Keystone

Environ 200 personnalités du monde politique et économique se sont penchées lundi à Neuchâtel sur les conditions-cadre nécessaires pour que la Suisse reste numéro un mondial de l'innovation. L'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse crée de grandes incertitudes.

"Il est facile d'arriver au sommet. Il est beaucoup plus dur d'y rester", a déclaré le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann lors de la Journée de l'innovation organisée par l'Université de Neuchâtel dans le nouveau bâtiment Microcity de l'EPFL. Selon lui, il n'y a pas une "recette du succès", mais des facteurs dont la formation et la recherche qui y contribuent.

Pour le conseiller fédéral, il "n'y a pas de raisons de paniquer" après le vote du 9 février, car la Suisse va poursuivre le dialogue et trouver les meilleures solutions possibles. Patrick Aebischer, président de l'Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL), est beaucoup moins confiant. "C'est un désastre", a-t-il déclaré.

Pour Patrick Aebischer, le vrai problème est celui des contingents. "Si l'on obtient que 20 places pour des postdoctorats, on est mort. La recherche doit être faite avec les meilleurs scientifiques", d'où qu'ils viennent. Actuellement, les 80% des postdocs de l'EPFL viennent de l'étranger, soit environ 1000 personnes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."