Bilan

La Suisse et l'Argentine veulent renforcer leur coopération

En visite jeudi à Buenos Aires, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a signé une déclaration d'intention en ce sens avec son homologue argentine Susanna Malcorra.

Berne et Buenos Aires s'engagent également pour une amélioration des droits humains.

Crédits: Keystone

La Suisse et l'Argentine veulent renforcer leur coopération. En visite jeudi à Buenos Aires, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a signé une déclaration d'intention en ce sens avec son homologue argentine Susanna Malcorra.

Parmi les sujets approfondis entre les deux ministres, figure la mise en place de relations commerciales et économiques bilatérales, a indiqué vendredi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Une commission mixte doit être mise sur pied pour examiner les possibilités de promouvoir le commerce et les investissements entre les deux pays avant la fin de l'année.

Un accord de libre-échange entre l'Association de libre-échange européenne (AELE), dont la Suisse fait partie, et le Marché commun du Sud (Mercosur) a aussi été discuté.

Les deux ministres ont également évoqué le sommet du G20, que Buenos Aires doit présider. Selon le DFAE, Mme Malcorra a dit que la Suisse pourrait faire profiter à l'Argentine de son expertise sur les questions financières et la lutte internationale contre la corruption. La Suisse ne fait cependant pas elle-même partie du G20.

Berne et Buenos Aires s'engagent également pour une amélioration des droits humains, en particulier dans les domaines de l'acceptation du passé, de la justice de transition et de la prévention des atrocités.

Ce voyage a aussi été l'occasion pour M. Burkhalter de signer un accord avec le ministre des sciences et de la technologie argentin Lino Barañao. Il vise un renforcement de la collaboration entre le Fonds national suisse (FNS), le ministère argentin des sciences et le Conseil national de la recherche. Plusieurs projets de recherche bilatéraux doivent être financés dans le cadre de cet accord.

Autre rencontre officielle: celle avec la vice-présidente argentine Gabriela Michetti. Les deux responsables ont notamment parlé des défis de la région, à l'image du trafic de drogues.

Avant ces entretiens officiels, M. Burkhalter s'était rendu au "Parc de la Mémoire", où il a déposé une couronne de fleurs. Ce parc rend hommage aux victimes de la dictature argentine (1976-1983).

Vendredi, le conseiller fédéral se trouve en Uruguay pour de nouvelles rencontres officielles et informelles. Il doit rencontrer entre autres des descendants d'immigrés suisses.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."