Bilan

La Suisse en tête du développement et la fidélisation des talents

La principale force de la Suisse est le développement de l'apprentissage, selon une étude consacrée au développement, à l'attractivité et à la fidélisation des talents.

Les forces de la Suisse sont notamment le développement de l'apprentissage (1ère place), l'accès à la formation professionnelle (3e) et la qualité du système de santé (1ère). Par contre, elle n'est qu'en 23e position concernant le développement professionnel des femmes.

Crédits: Keystone

La Suisse arrive en tête du classement d'une étude internationale de l'IMD Lausanne, consacrée au développement, à l'attractivité et à la fidélisation des talents. Pour la deuxième année consécutive, le rapport met en lumière l'avance du nord de l'Europe, dont sept des dix pays du top dix sont issus, sur le reste du monde, a indiqué la haute école d'économie mercredi.

Sur les 61 pays participants, la Suisse arrive en tête, suivie par le Danemark, le Luxembourg, la Norvège et les Pays-Bas. La Chine arrive 12e, avant les Etats-Unis (14e) et la France n'arrive qu'à la 27e place, juste après le Japon.

"Le point commun clé entre les pays en tête du classement est leur capacité à s'adapter", commente Arturo Bris, directeur du Centre de compétitivité mondial de l'IMD.

Classer les pays participants selon le développement, l'attractivité et la fidélisation des talents est l'objectif premier de ce rapport. Il est basé sur une agrégation de plus d'une dizaine d'indicateurs officiels et un sondage auprès de 4000 professionnels.

L'étude a pris en considération trois facteurs clefs: la capacité du pays à développer des talents localement, l'attraction et la fidélisation des talents venus de l'étranger et enfin l'adéquation des compétences avec les besoins et les exigences de l'économie.

Les forces de la Suisse sont notamment le développement de l'apprentissage (1ère place), l'accès à la formation professionnelle (3e) et la qualité du système de santé (1ère). Par contre, elle n'est qu'en 23e position concernant le développement professionnel des femmes.

Pour la qualité de vie, la Suisse obtient la première place, ainsi que pour le degré de motivation des collaborateurs et la capacité à attirer les talents étrangers. La Suisse se place enfin à la première place en ce qui concerne l'adéquation entre le système éducatif et les besoins de l'économie.

"Les pays leaders réussissent à atteindre l'équilibre entre l'encouragement des talents au niveau local et l'attraction de ceux étrangers", a souligné M. Bris.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."