Bilan

La Suisse doit maintenir sa place dans l'innovation

La Suisse figure en tête de bon nombre de classements en matière de recherche et d'innovation. Mais les défis se multiplient pour rester au top.

La Suisse soigne de multiples réseaux scientifiques et économiques au niveaux local et régional.

Crédits: Keystone

La Suisse figure en tête de bon nombre de classements en matière de recherche et d'innovation. Mais les défis se multiplient pour rester au top. Un rapport, présenté mercredi par Johann Schneider-Ammann, donne pour la première fois une vue d'ensemble.

Intitulé "Recherche et innovation 2016", ce rapport de 236 pages aborde les différentes facettes de la capacité d'innovation de la Suisse. Il passe en revue les acteurs, le financement, le positionnement international et les problèmes qui freinent la recherche.

La Suisse est souvent enviée: elle fait partie des pays qui investissent le plus dans la recherche et le développement par rapport au produit intérieur brut (PIB). Elle dispose d'une main d'oeuvre qualifiée restreinte du fait de la taille de son bassin de population, mais sait s'attirer les talents étrangers.

Elle soigne de multiples réseaux scientifiques et économiques au niveaux local et régional qui intègrent tant les EPF, que les universités, les HES, les grandes entreprises et les PME. Ces dernières sont d'ailleurs en moyenne plus innovantes qu'ailleurs dans le monde.

Enfin, les conditions cadres-sont assez souples: ce sont les entreprises ou les instituts qui se lancent dans des projets et assument les risques. Les soutiens publics ne fonctionnent qu'à titre d'encouragement. Reste que ce domaine hautement compétitif change très vite.

Et la Suisse n'est pas à l'abri, selon le rapport. Et de citer notamment la collaboration de la Suisse aux programmes européens Horizon 2020 ou Erasmus+ dont la poursuite n'est pas encore garantie. Elle dépendra de la solution trouvée à l'initiative sur l'immigration de masse acceptée le 9 février 2014.

Or la participation de la Suisse à des programmes internationaux n'a cessé de croître entre 1992 et 2013. Les subsides qui vont avec ont suivi la même tendance. Cette épine dans le pied de la politique suisse pourrait aussi avoir un impact sur la liberté de circulation des étudiants, scientifiques, professeurs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."