Bilan

La Suisse affiche une timide hausse des demandes de brevets en 2017

Les demandes de brevets suisses auprès de l'Office européen des brevets ont légèrement augmenté en 2017. La Suisse s'est toutefois fait ravir sa 5e place par la Chine.

Le canton de Vaud reste le plus grand déposant suisse auprès de l'OEB, avec une part de 16,3% sur le total.

Crédits: afp

Les demandes de brevets suisses auprès de l'Office européen des brevets (OEB) ont légèrement augmenté en 2017. La Suisse s'est toutefois fait ravir sa 5e place par la Chine et se place désormais en 6e position derrière les Etats-Unis, l'Allemagne, le Japon, la France et l'Empire du Milieu, selon le rapport annuel de l'OEB publié mercredi.

Les demandes de brevets helvétiques ont pris 0,6% à 7283, un chiffre "sans précédent". Cette évolution est néanmoins plus faible que la moyenne des 28 pays de l'Union européenne qui s'inscrit à 2,6%, précise le communiqué.

Cependant "la Suisse est à nouveau le pays enregistrant le plus grand nombre de demandes de brevets par habitant en Europe", relève l'OEB. Avec 884 demandes par million d'habitants en 2017, contre 892 en 2016, la Suisse est loin devant les Pays-Bas (412), le Danemark (377), la Suède (374), la Finlande (329) et l'Allemagne (316). La moyenne de l'Europe des 28 s'établit à 134 demandes par million d'habitants, contre 122 en 2016.

Au total le nombre de demandes de brevets déposées auprès de l'OEB en 2017 a progressé de 3,9%, atteignant un plus haut historique de 166'000.

Au niveau des entreprises, Roche reste à la première place du classement des sociétés ayant déposé le plus de brevets en Suisse pour la troisième année consécutive, malgré des demandes en léger repli, à 643, contre 664 en 2016. ABB arrive en seconde position (508), suivi par Nestlé (451) et Novartis (291).

Parmi les vingt plus grands déposants figurent également trois universités, l'EPF de Lausanne (13ème place, 71 demandes), suivi de près par l'ETH de Zurich (14ème, 70 demandes) et l'Université de Zurich (19ème, 58 demandes).

La répartition régionale montre que le canton de Vaud reste le plus grand déposant suisse auprès de l'OEB, avec une part de 16,3% sur le total, poursuit le communiqué.

Les cantons de Zurich et de Bâle-Ville pèsent quant à eux pour une part de 12,9% chacun.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."