Bilan

La Suisse 16e pays au monde pour la pression fiscale

Si la Suisse est dépassée par les pays du Golfe persique, elle se classe dans le haut du classement (16e) des pays industrialisés pour la pression fiscale sur les entreprises, selon la dernière étude de la Banque mondiale et de PWC.
  • La Banque mondiale a livré son étude Paying Taxes, réalisée avec PWC (PricewaterhouseCoopers), sur la fiscalité des entreprises dans 189 pays à travers la planète. Crédits: Keystone
  • 1. Les Emirats Arabes Unis se retrouvent à la première place, avec une fiscalité moyenne de 14,9%. Crédits: Reuters
  • 2. Le Qatar affiche une fiscalité moyenne de 11,3% aux entreprises. Crédits: AFP
  • 3. L'Arabie saoudite complète le podium avec un taux d'imposition moyen de 14,5% pour une entreprise de 60 salariés. Crédits: Reuters
  • 4. Au pied du podium, Hong Kong impose ses entreprises à 22,9% en moyenne. Crédits: Reuters
  • 5. Singapour exerce une pression fiscale modérée sur ses sociétés. Crédits: AFP
  • 6. L'Irlande est le pays d'Europe où la pression fiscale sur les entreprises est la moins forte (25,7%). Crédits: Reuters
  • 7. Bahreïn rejoint le trio de tête des monarchies du Golfe persique avec un taux d'imposition sur les entreprises très modéré. Crédits: Reuters
  • 8. Au Canada aussi, les entreprises sont très peu taxées. Crédits: AFP
  • 9. Oman applique une politique fiscale sur les entreprises similaire à celle des autres pays de la péninsule arabique. Crédits: Reuters
  • 10. Les Kiribati, petit archipel du Pacifique, cherche à attirer des investisseurs avec un taux d'imposition sur les entreprises très bas. Crédits: Reuters
  • 11. Le Koweit suit de près les autres pétromonarchies du Moyen-Orient dans le domaine de la fiscalité des personnes morales. Crédits: AFP
  • 12. Le Danemark se montre très conciliant avec les entreprises implantées sur son sol, avec un taux de 27%. Crédits: Reuters
  • 13. L'île Maurice se hisse à la 13e place du classement: la clémence de sa politique fiscale à destination des entreprises est connue. Crédits: Reuters
  • 14. Très actif dans sa politique d'attractivité des entreprises, le Royaume-Uni a depuis plusieurs années axé sa politique fiscale sur des taux très bas. Crédits: Keystone
  • 15. Souvent dénoncé comme un paradis fiscal pour les entreprises au sein de l'Union européenne, le Luxembourg se retrouve 15e dans le classement. Crédits: Reuters
  • 16. La Suisse affiche un taux d'imposition moyen de 29,1% des bénéfices commerciaux (impôts sur les sociétés, charges sociales et autres taxes et impôts) sur ses entreprises de 60 salariés. Crédits: Keystone
  • 17. La Norvège suit de près la Suisse et se hisse au 17e rang. Crédits: AFP
  • 18. Le Kazakhstan a baissé ses impôts sur les entreprises ces dernières années. Crédits: Reuters
  • 19. Les Seychelles ne sont pas seulement une destination de vacances mais aussi un archipel très propice fiscalement pour les entreprises qui y sont installées. Crédits: Freitext
  • 20. Le Sultanat de Bruneï clôt le top 20 des pays pour la fiscalité des entreprises. Crédits: Reuters
Plusieurs entreprises emblématiques ont quitté la Suisse ces derniers mois, prétextant des impôts trop élevés. La Suisse serait-elle devenue trop gourmande fiscalement avec ses sociétés? La dernière étude menée par la Banque mondiale avec PWC (PricewaterhouseCoopers) fait le point sur la taxation des entreprises.

Et la Suisse n'a pas à rougir de sa 16e place: en dehors des pétromonarchies du Golfe persique (six dans les onze premières places), rares sont les pays développés (et a fortiori européens) à proposer une fiscalité plus avantageuse que le nôtre. Irlande, Danemark, Royaume-Uni et Luxembourg imposent moins les entreprises sur le vieux continent, auxquels il convient de rajouter Hong-Kong, Singapour et le Canada pour les pays développés extra-européens.

Les charges sur le travail particulièrement basses

Avec un taux cumulé de pression fiscale à 29,1% des bénéfices commerciaux sur une entreprise moyenne de 60 salariés, la Suisse se situe certes à bonne distance du n°1 du classement (les Emirats Arabes Unis à 14,9%), mais affiche des taux proches des bons élèves européens (Irlande à 25,7%, Danemark à 27%). La moyenne européenne se situe à 41,1% et la moyenne mondiale à 43,1% (189 pays étudiés).

La bonne performance helvétique est surtout basée sur le faible taux de charges sur le travail (17,8%, contre 51,7% en France par exemple). L'impôt sur les sociétés, à 9,2%, est dans la fourchette basse par rapport aux autres pays européens (France à 8,7%, Irlande à 12,3%, Autriche à 15,3%, Italie à 20,3%, Royaume-Uni à 21,6%, Allemagne à 23%). Les autres taxes pour une entreprise de 60 salariés s'élèvent en moyenne à 2,1% en Suisse.

L'Italie et la France imposent lourdement

A noter que deux des voisins de notre pays se situent aux deux dernières places européennes: l'Italie (65,8%) ferme la marche, juste devant la France (64,7%). Deux pays auxquels l'OCDE suggérait voici quelques jours encore une baisse de la fiscalité sur les entreprises afin de relancer leur économie.

A l'échelle mondiale, les auteurs de l'étude constatent une tendance à la baisse de la pression fiscale dans la plupart des pays. De même, la plupart des 189 pays passés à la loupe tentent de simplifier leur système fiscal, en rationalisant leurs prélèvements obligatoires pesant sur les entreprises.
Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."