Bilan

La situation économique du canton de Neuchâtel s'améliore

Les tendances conjoncturelles en terme de marche des affaires, de salaires et d'investissements sont au vert dans le canton de Neuchâtel, selon la Chambre du commerce et de l'industrie.

Les entreprises implantées dans le canton de Neuchâtel tablent sur une hausse progressive du volume des affaires.

Crédits: keystone

L'économie neuchâteloise va vers une embellie. Les tendances conjoncturelles en terme de marche des affaires, de salaires et d'investissements sont au vert, selon l'enquête conjoncturelle d'automne de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l'industrie (CNCI).

"Les nouvelles sont plutôt réjouissantes et l'on va vers une période plus favorable", a estimé le directeur de la CNCI Florian Németi en commentant mardi les résultats de l'enquête menée auprès des entreprises. Il préfère parler à ce stade d'embellie plutôt que de reprise en raison du manque de visibilité de la conjoncture.

La baisse de la pression monétaire a insufflé un certain optimisme dans une région avec un tissu industriel orienté vers l'exportation. "Cette évolution aura permis de reconquérir des positions sur les marchés d'exportation", a relevé le directeur de la CNCI. Mais les entreprises n'ont pas encore restauré leurs marges sur les ventes.

Les entreprises implantées dans le canton de Neuchâtel tablent sur une hausse progressive du volume des affaires. Autre indicateur qui témoigne d'une certaine confiance retrouvée, le volume des investissements planifiés pour 2018. S'agissant de cette année, le montant réel des investissements a été supérieur aux intentions.

S'agissant des salaires, l'augmentation moyenne prévue pour l'an prochain s'élève à 1,4%. Celle octroyée en 2017 était de 1,3%. Au niveau de l'emploi, c'est une stabilité qui se dessine pour 2018 selon les indications fournies par les entreprises.

Ces constats peuvent s'appliquer au Jura bernois et au canton du Jura, des régions exposées comme le canton de Neuchâtel aux composantes cycliques et orientées vers l'exportation.

Hors éléments exceptionnels, les prévisions conjoncturelles sont plus pessimistes que la réalité, a relevé Florian Németi en évoquant les résultats pour 2017. Les indicateurs conjoncturels avaient été meilleurs que ceux annoncés par les entreprises sondées.

L'enquête menée du 21 août au 29 septembre ne permet pas une identification des secteurs. Au total, la CNCI a obtenu un taux de réponse de 34%, ce qui représente 11'600 emplois, soit 40% des emplois des entreprises membres.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."