Bilan

La santé du système de prévoyance reste fragile

Le tassement du marché immobilier et à l'accélération du vieillissement démographique pèsent sur la dynamique du système de prévoyance en Suisse, selon UBS.

Actuellement, le système de prévoyance est en mesure de verser l'intégralité des prestations de rentes, ce qui ne sera pas forcément le cas à l'avenir. 

Crédits: Keystone

La dynamique du système de prévoyance en Suisse est demeurée négative aux deuxième et troisième trimestres, révèle mercredi l'indice UBS de la prévoyance en Suisse. Cette situation est due au tassement du marché immobilier et à l'accélération du vieillissement démographique, a commenté la banque.

Le changement démographique s'est accentué. L'immigration nette au troisième trimestre devrait être inférieure au taux du trimestre précédent et le nombre de personnes actives qui sont parties à la retraite est supérieur au nombre de jeunes entrés dans la vie active. De l'autre, la faible hausse de prix sur le marché immobilier a pesé davantage sur le sous-indice qui représente l'évolution économique, lit-on.

Dans le même temps, les institutions de prévoyance ont pu enregistrer des performances positives, d'où la progression du sous-indice financier. Cette évolution favorable risque toutefois d'être de courte durée, car l'amélioration est essentiellement tributaire de gains de cours qui ne sont réalisables que dans un scénario fortement déflationniste, avec un nouveau recul des rendements.

Actuellement, le système de prévoyance suisse est en mesure de verser l'intégralité des prestations de rentes, ce qui ne sera pas forcément le cas à l'avenir. Des réformes en profondeur sont indispensables, selon UBS.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."