Bilan

La numérisation menacerait un million d'emplois en Suisse

Selon une étude de McKinsey, les secteurs du commerce de détail, de l'industrie et de la finance sont ceux qui devraient perdre le plus d'emploi.

D'après le rapport, les nouvelles technologies entraîneront aussi la création de 0,8 à 1,0 million de nouveaux emplois. La moitié d'entre eux seront créés dans le domaine de la technologie.

Crédits: afp

Les progrès de la numérisation et de l'automatisation menaceraient presque un emploi sur quatre, d'après une étude de l'entreprise de conseil McKinsey consacrée à la mutation technologique du marché suisse de l'emploi et dont la NZZ am Sonntag s'est faite l'écho. 

Selon cette étude, les secteurs du commerce de détail, de l'industrie et de la finance sont ceux qui devraient perdre le plus d'emploi. Quelque 20 à 25% de l'ensemble des activités professionnelles seront automatisées d'ici 2030. Pour la Suisse, cela implique la disparition de 1,0 à 1,2 million d'emplois. 

Création d'emplois

Simultanément toutefois, les nouvelles technologies entraîneront la création de 0,8 à 1,0 million de nouveaux emplois. La moitié d'entre eux seront créés dans le domaine de la technologie.

Lire aussiLa numérisation pourrait soutenir les créations d'emplois

Pour ceux que la numérisation fera perdre leur emploi, les experts de McKinsey estiment que la plupart bénéficieront de mesures de recyclage. De nombreuses entreprises vont procéder au changement de formation de leurs employés en leur sein, afin de les préparer à de nouvelles tâches.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."