Bilan

La numérisation comme priorité pour les membres des conseils

La transformation numérique et ses conséquences constituent une priorité pour les membres des conseils d'administration d'entreprises suisses interrogés dans une étude.

La transformation numérique ne peut pas être balayée simplement par l'embauche d'un directeur numérique.

Crédits: keystone

La transformation numérique et ses conséquences constituent une priorité pour les membres des conseils d'administration d'entreprises suisses interrogés dans une étude. Une large majorité d'entre eux estiment par ailleurs que leur activité est devenue plus exigeante ces dernières années.

Pour 64% des 189 membres de conseils d'administration interrogés, la transformation numérique est un sujet pertinent, relève vendredi une étude de la société de recrutement de cadres supérieurs Knight Gianella, élaborée conjointement avec l'Université de Saint-Gall et réalisée par l'institut Dichter Research.

Les conseils d'administration se doivent donc de ne pas faire l'impasse sur ce sujet en entreprise, estiment les sondés. Les répercussions directes sur les modèles d'entreprise, la vérification et l'adaptation constantes de la stratégie, tout comme le plan de succession au niveau de la direction et du conseil d'administration, figurent au premier plan.

Processus "parfois perturbant", la transformation numérique ne peut pas être balayée simplement par l'embauche d'un directeur numérique (Chief Digital Officer), s'accordent les membres des conseils d'administration. Selon eux, il revient au directeur général (CEO) d'assumer la responsabilité de renforcer la croissance et la rentabilité dans un marché instable, tout en élargissant la numérisation à tous les niveaux.

Plus exigeant

Pour 85% des membres interrogés, leur activité est devenue plus exigeante au cours des dernières années et pour 75%, le niveau va aller crescendo à l'avenir. "Les sociétés ne pourront pas prospérer sans la bonne approche du passage au numérique, la mise au point de nouveaux modèles d'entreprise stratégiques et le recrutement de bons dirigeants", estime ainsi Sandro V. Gianella, partenaire de Knight Gianella.

D'après l'enquête, le recrutement de nouveaux membres de conseils d'administration deviendra plus difficile à l'avenir. Outre les exigences augmentées, l'exécution de chaque mandat prendra plus de temps. Une plus grande disponibilité est en outre attendue.

La demande d'indépendance prend par ailleurs de l'ampleur. Pour 75% des personnes interrogées, ce facteur joue en effet un rôle majeur dans le renouvellement d'un conseil d'administration.

Une vague d'activisme a touché la Suisse en 2017 et en raison des bilans forts, les interventions d'actionnaires activistes vont poursuivre leur progression, estime Knight Gianella. Parmi les sondés, 54% ont déjà fait une telle expérience.

Environ 20% la jugent favorable pour eux-mêmes ou la société, car cela pousse à réfléchir et à agir. En revanche, presque la moitié estime que les actionnaires activistes sont défavorables à une entreprise.

La rémunération du conseil d'administration et de la haute direction fait par ailleurs moins débat auprès des sondés, relève l'enquête. Pour 68% d'entre eux, aucune action n'est requise dans l'immédiat.

Egalité des genres moins abordée

Environ la moitié des sondés estime subir le "diktat" des résultats trimestriels, un chiffre en forte hausse par rapport à l'année dernière, où seulement 38% se sont montrés critiques. Une écrasante majorité (60%) prône la suppression de ces rapports trimestriels dans les sociétés anonymes.

L'enquête montre enfin que la question de la représentation des femmes au sein du comité est moins soulevée que les années précédentes. Pourtant, 61% des sondés estiment la "diversité des genres" importante. Pour 39% en revanche, cette question est "moins ou pas du tout importante", car la connaissance des thèmes et des techniques prime.

Les 189 personnes interrogées dans l'enquête siègent dans 878 conseils d'administration, d'un total de 1277 membres. On peut y dénombrer 21% de femmes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."