Bilan

La croissance vaudoise devrait se tasser en 2015

La croissance vaudoise devrait nettement se tasser cette année, mais reprendre de la vigueur en 2016.

Le ralentissement économique dans le canton est à mettre au compte de l'abandon du taux plancher. "La force du franc constitue un handicap pour de nombreuses branches exportatrices ou confrontées à la concurrence de produits importés devenus meilleur marché", ont précisé les deux instituts.

Crédits: Keystone

La croissance vaudoise devrait nettement se tasser cette année, mais reprendre de la vigueur en 2016, ont annoncé jeudi la Banque cantonale vaudoise (BCV) et l'Institut de macroéconomie appliquée Créa.

Les deux instituts ont très légèrement revu à la baisse leurs prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) en 2015. Alors que ce dernier était encore anticipé en avril à 1,1%, il devrait désormais s'établir à 1,0% pour l'exercice en cours, selon un communiqué.

Pour 2016, les économistes s'attendent à une accélération du PIB de 1,6%, cependant encore bien éloignée de la progression de 2,0% en 2014.

Le ralentissement économique dans le canton est à mettre au compte de l'abandon du taux plancher. "La force du franc constitue un handicap pour de nombreuses branches exportatrices ou confrontées à la concurrence de produits importés devenus meilleur marché", ont précisé les deux instituts.

Le Créa et la BCV ont souligné les nombreux risques planant sur l'économie. "Cet été, l'un des principaux (facteurs d'incertitudes) concerne la situation de la Grèce et d'éventuelles répercussions sur la croissance européenne ou l'évolution du cours du franc", ont-ils ajouté.

Par secteurs, celui de la chimie-pharmacie devrait afficher en 2015 et l'année suivante une croissance de plus de 2%. L'industrie alimentaire ainsi que le secteur public et parapublic devraient connaître une "progression marquée" de l'activité en 2015, puis modérée (entre 0,5% et 2%) en 2016.

"Dans la construction, les activités immobilières et les services aux entreprises, ainsi que dans l'industrie des machines, une progression modérée de la valeur ajoutée est attendue cette année et l'an prochain", ont estimé la BCV et le Créa.

Le commerce devrait quant à lui subir un repli d'au moins 2% cette année, avant de rebondir modérément en 2016. Dans l'hôtellerie et la restauration, une légère baisse est attendue en 2015 et en 2016.

Pour l'ensemble de la Suisse, le Secrétariat d'Etat à l'économie s'attend cette année à une croissance de 0,8%, suivie d'une accélération de 1,6% en 2016. La Banque nationale suisse (BNS) s'attend quant à elle à une croissance de tout juste 1% en 2015.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."