Bilan

La chute des taux hypothécaires a ralenti au premier trimestre

Après avoir plongé une nouvelle fois en janvier dans le sillage de la décision de la Banque nationale suisse d'abolir le taux plancher EUR/CHF, les taux ont légèrement remonté jusqu'à fin mars.

Moyennant une bonne négociation, il est possible de conclure des hypothèques à 1,5% pour des échéances à 10 ans. Les assurances et les caisses de pension étant moins chères que les banques, précise Comparis dans un communiqué.

Crédits: Keystone

La chute libre des taux hypothécaires a ralenti au premier trimestre 2015. Après avoir plongé une nouvelle fois en janvier dans le sillage de la décision de la Banque nationale suisse (BNS) d'abolir le taux plancher EUR/CHF, les taux ont légèrement remonté jusqu'à fin mars, selon des chiffres publiés mercredi par le comparateur en ligne Comparis.

Moyennant une bonne négociation, il est possible de conclure des hypothèques à 1,5% pour des échéances à 10 ans. Les assurances et les caisses de pension étant moins chères que les banques, précise Comparis dans un communiqué.

Dans les semaines suivant la décision de la BNS, les emprunteurs dotés d'une bonne solvabilité ont réussi à négocier un taux sur dix ans à environ 1%.

Fin mars, les taux de référence des hypothèques à taux fixe pour une durée de dix ans se situaient à 1,9%, contre 1,8% fin 2014.

Chez les assurances et les caisses de pension, la fourchette pour les hypothèques à taux fixe sur dix ans s'étend de 1,3 à 1,7% tandis que chez les banques, elle va de 1,6 à 2,0%.

Les taux évoluent donc encore sous le "seuil de douleur psychologique" de 2%, souligne Marc Parmentier, expert bancaire chez comparis.ch, des conditions qui restent toujours très avantageuses pour les futurs propriétaires d'un appartement ou d'une maison.

Les taux de référence des hypothèques fixes sur cinq ans se situent, quant à eux, à nouveau à leur bas niveau de 1,3% à la fin du trimestre, un niveau à peine supérieur à celui des durées d'un an, en recul à 1,2%, contre 1,3% précédemment.

La demande en hypothèques fixes à long terme s'est accrue sur la période sous revue, pour atteindre 92% contre 85% fin 2014. Du même coup, la part des échéances à court et moyen terme a reculé, respectivement de 7% et 0,5% au premier trimestre.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."