Bilan

La Chine promet une économie plus ouverte

Alors que la croissance chinoise semble fragilisée, le vice-président de l'empire du Milieu, Li Yuanchao, a promis au à Davos une économie plus ouverte. Les attentes sont grandes sur son pays qui préside en 2016 le G20.

En 2015, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois s'est établi à 6,9%. S'il bat la croissance mondiale, il s'agit tout de même de son plus bas niveau depuis un quart de siècle et confirme l'essoufflement persistant de l'activité dans le pays.

Crédits: Reuters

Alors que la croissance chinoise semble fragilisée, le vice-président de l'empire du Milieu, Li Yuanchao, a promis au Forum économique mondial (WEF) une économie plus ouverte. Les attentes sont grandes sur son pays qui préside en 2016 le groupe des vingt premières puissances de la planète (G20).

"La Chine s'engagera pour une économie ouverte à un niveau plus élevé", a déclaré jeudi le dignitaire chinois en séance plénière à Davos (GR). Il a également promis de faciliter globalement les investissements étrangers et de réduire les barrières aux échanges.

"L'économie mondiale se trouve à un tournant très important pour ce qui est des vecteurs de croissance", a affirmé le numéro deux du gouvernement central. C'est pourquoi le président Xi Jinping a doté le nouveau plan quinquennal de vecteurs plus diversifiés, tablant sur une croissance "plus cohérente", a-t-il dit.

En 2015, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois s'est établi à 6,9%. S'il bat la croissance mondiale, il s'agit tout de même de son plus bas niveau depuis un quart de siècle et confirme l'essoufflement persistant de l'activité dans le pays.

Pour mémoire, Pékin a dévoilé pas plus tard que mardi les indicateurs économiques de décembre. Le vice-président chinois n'a pas manqué de s'y référer afin de démontrer que son pays reste l'un des principaux moteurs de l'économie planétaire.

Si la production industrielle et les ventes de détail ont ralenti fin 2015, la croissance des exportations s'est avérée la deuxième la plus importante du monde et les investissements étrangers se sont étoffés de 10%, a rappelé Li Yuanchao.


Développement durable

La Chine organisera le prochain sommet des 20 premières économies mondiales dans la ville de Hangzhou, les 4 et 5 septembre 2016. Elle a officiellement pris, le 1er décembre 2015, la présidence du G20.

Les dirigeants de la République populaire estiment décisif ce sommet, a dit M. Yuanchao. Forum majeur pour l'économie globale et la coopération financière, il représente environ 85% du PIB mondial, 80% du commerce global et deux tiers de la population planétaire, a rappelé l'orateur.

La rencontre doit permettre "d'explorer les nouveaux potentiels de croissance". Et notamment les opportunités offertes par les innovations technologiques de la quatrième révolution industrielle, motto de cette 46e édition du WEF, a-t-il souligné.

Ce sera aussi le lieu pour développer un commerce international plus ouvert. En 2015, le commerce de biens et services a augmenté moins rapidement que celui de l'économie mondiale. "C'est inquiétant", a relevé Li Yuanchao.

Enfin, il s'agira de repenser la manière dont nous assurons notre croissance et passer de la "vitesse à la qualité". Ce qui passera par des réformes du secteur public et du secteur financier et des entreprises étatiques, a-t-il précisé.

Pour mémoire, Berne et Pékin ont signé en juillet 2013 un accord de libre-échange, alors le premier entre l'empire du Milieu et une nation du continent européen. Selon l'entente, les principaux produits agricoles suisses seront exemptés de droits de douane ou bénéficieront de conditions privilégiées à l'importation en Chine.

Les exportateurs helvétiques des secteurs de l'horlogerie, des machines et des produits pharmaceutiques doivent encore s'armer de patience. L'accord prévoit que les douanes chinoises réduisent les taxes à l'importation sur des délais allant jusqu'à quinze ans selon les biens.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."