Bilan

La Chine procède à la plus forte baisse en trois mois du yuan

La PBOC a fixé à 6,4891 yuans pour un dollar, en hausse de 0,46% par rapport à mercredi, le taux-pivot autour duquel le yuan est autorisé à fluctuer face au billet vert.

Le renminbi a fait face ces derniers mois à une intense pression baissière, reflet des inquiétudes sur le ralentissement économique et de massives fuites de capitaux.

Crédits: AFP

La banque centrale chinoise (PBOC) a abaissé fortement jeudi le niveau de référence du yuan face au dollar, la plus forte baisse journalière depuis trois mois, alors que la devise américaine s'est sensiblement renforcée ces derniers jours sur le marché des changes.

La PBOC a fixé à 6,4891 yuans pour un dollar, en hausse de 0,46% par rapport à mercredi, le taux-pivot autour duquel le renminbi (autre nom de la monnaie chinoise) est autorisé à fluctuer face au billet vert, dans une marge de 2% de part et d'autre.

Bien que Pékin continue d'encadrer étroitement la convertibilité de sa devise, le renminbi a fait ces derniers mois à une intense pression baissière, reflet des inquiétudes sur le ralentissement économique chinois et de massives fuites de capitaux hors du pays.

Mais le yuan avait retrouvé quelques couleurs en mars, à la faveur d'un soudain accès de faiblesse du dollar.

Or, dans un mouvement de balancier inverse, le renchérissement ces derniers jours du dollar - revigoré par des propos de responsables de la Réserve fédérale (Fed) sur les futures hausses des taux américains - a logiquement contribué à attiser la pression sur le renminbi.

La décision de la PBOC "reflète le renforcement du dollar la veille (face à l'euro et autres grandes devises). Pour autant, l'abaissement (du taux du yuan) est légèrement plus prononcé qu'attendu, ce qui donne l'impression d'un biais vers la dépréciation" de la part de l'institution, observait Tommy Xie, analyste de la société Oversea-Chinese Banking cité par l'agence Bloomberg.

De fait, la PBOC avait exacerbé début janvier la défiance générale en abaissant le taux-pivot de la devise durant huit séances consécutives, ce qui laissait redouter une dévaluation rampante.

En août dernier, la Chine avait déjà ébranlé les places financières mondiales en dévaluant brutalement le yuan d'environ 5% face au dollar: une décision largement perçue comme un coup de pouce à ses exportateurs, bien que Pékin s'en soit farouchement défendu.

Néanmoins, la Chine, qui promet volontiers de maintenir "stable" le niveau du yuan, avait tenté d'enrayer ces derniers mois la rapide glissade de sa monnaie en puisant dans ses colossales réserves de changes pour soutenir le renminbi.

La PBOC a par ailleurs apporté mercredi 285,5 milliards de yuans (39 milliards d'euros) à 17 institutions financières chinoises via des mécanismes de prêts à moyen terme, afin de maintenir le niveau de liquidités dans le système bancaire, a annoncé par ailleurs la banque centrale.

Elle a également injecté 40 milliards de dollars jeudi dans le système financier au travers d'opérations de marché régulières.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."