Bilan

La BNS souffre de la dépréciation de l'or

La Banque nationale suisse (BNS) a inscrit une perte consolidée de 6,4 milliards de francs après les neuf premiers mois de 2013.
La Banque nationale suisse à Berne.
La BNS a subi de plein fouet l'impact de la dépréciation de l'or sur les neuf premiers mois de 2013. L'institut d'émission a ainsi accusé une moins-value de 10,7 milliards de francs sur son stock de métal jaune, ce qui a provoqué au final une perte consolidée de 6,4 milliards.

Si le stock d'or de la BNS est resté inchangé, le prix du kilogramme de métal jaune s'élevait à 38'563 francs fin septembre, contre 48'815 francs fin 2012, a précisé jeudi la banque centrale dans un communiqué.

L'an dernier à fin septembre, le scénario était complètement différent: les plus-values en métal jaune de la Banque nationale suisse (BNS) avaient atteint 6,2 milliards de francs.

Sur le troisième trimestre 2013, le résultat de l'or est toutefois dans le positif: il s'est monté à près de 2,5 milliards de francs. Il est toutefois moins élevé que l'an dernier à la même période où il avait atteint 4,9 milliards.
Myriam Amara

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Globus à la baisse en 2012
Mario Monti ouvrira la grand-messe davosienne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."