Bilan

La banque centrale russe maintient son taux directeur à 11%

La banque centrale de Russie a repoussé l'assouplissement de sa politique monétaire espéré par le gouvernement.

La banque centrale a suspendu depuis l'été dernier l'assouplissement progressif de sa politique monétaire.

Crédits: AFP

La banque centrale de Russie a décidé vendredi de maintenir son taux directeur à 11%, repoussant l'assouplissement espéré par le gouvernement à "l'une de ses prochaines réunions" à condition que le ralentissement de l'inflation se confirme.

Dans le communiqué publié à l'issue de sa réunion de politique monétaire, la Banque de Russie a pris acte du ralentissement "positif" de l'inflation. "Dans le même temps, les risques inflationnistes restent élevés", liés en particulier aux incertitudes budgétaires, a-t-elle expliqué.

"En cas de baisse des risques inflationnistes permettant avec assurance d'atteindre les objectifs d'inflation, la Banque de Russie reprendra la baisse progressive de son taux directeur lors de l'une des prochaines réunions de son conseil d'administration", a-t-elle souligné.

Sa prochaine réunion est prévue le 10 juin.

Les économistes s'attendaient en majorité à cette décision, même si certains avaient avancé l'hypothèse d'une baisse des taux au vu du fort rebond du rouble ces dernières semaines dans le sillage des cours du pétrole et de la décrue de la hausse des prix.

La banque centrale a suspendu depuis l'été dernier l'assouplissement progressif de sa politique monétaire, car la débâcle des cours du pétrole pesait sur le rouble, exerçant une pression sur les prix.

Or le niveau actuel du taux directeur représente un coût de l'emprunt très lourd pour l'activité économique alors que le pays traverse sa deuxième année de récession à cause de la chute des prix du pétrole et des sanctions occidentales dues à la crise ukrainienne.

L'institution constate cependant "une plus forte résistance de l'économie russe aux fluctuations des cours du pétrole" et anticipe un retour à la croissance "au second semestre 2016 ou début 2017".

Selon la banque centrale, le taux annuel d'inflation se situe actuellement à 7,3% (contre plus de 15% une grande partie de 2015) mais cette tendance présente "des risques d'instabilité" et s'explique en partie par des facteurs temporaires.

Elle craint également un dérapage budgétaire de nature à pousser les prix vers le haut ainsi qu'une rechute des cours de l'or noir.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."