Bilan

La Suisse à la traîne pour l'énergie solaire et éolienne

La Suisse est à la traîne de la plupart des pays européens en matière de nouvelles énergies renouvelables. En termes de production d'énergie solaire et éolienne par habitant, elle arrive notamment derrière tous les pays qui l'entourent.

Selon le rapport, seulement 4,7% de la consommation d'électricité en Suisse est produite à l'aide des deux nouvelles technologies renouvelables.

Crédits: DR

La Suisse est en passe de manquer le coche de ces nouvelles énergies renouvelables, selon une nouvelle évaluation de la Fondation suisse pour l'énergie (SES) publiée jeudi. La fondation appelle donc les politiques à agir.

C'est la seule façon pour la Suisse d'atteindre ses objectifs climatiques et de garantir la sécurité de l'approvisionnement, a-t-elle souligné. Le prochain levier de la politique climatique - la révision de la loi sur l'énergie - doit être actionné de toute urgence, surtout après la "débâcle de la loi sur le CO2", a ajouté la SES.

La Suisse au 24e rang


Dans une brève étude, la SES a comparé la production d'énergie solaire et éolienne par habitant en Suisse et dans les 27 pays de l'Union européenne plus le Royaume-Uni. Elle place la Suisse au 24e rang, juste devant la République tchèque, la Hongrie, la Slovénie, la Slovaquie et la Lettonie.

Selon le rapport, seulement 4,7% de la consommation d'électricité en Suisse est produite à l'aide des deux nouvelles technologies renouvelables, contre 54% au Danemark, par exemple.

En termes de production d'électricité d'origine solaire et éolienne par habitant, le Danemark, suivi de la Suède et de l'Irlande, sont sur la tribune des gagnants dans la comparaison des pays pour 2020. L'année dernière, l'Allemagne a été repoussée à la quatrième place par l'Irlande.

Augmenter les objectifs d'expansion


Selon la SES, la nouvelle loi sur l'énergie devrait clairement augmenter les objectifs d'expansion des énergies solaire et éolienne en particulier, afin qu'ils soient conformes aux objectifs climatiques. La production annuelle des nouvelles énergies renouvelables devrait être augmentée de 35 à 45 térawattheures d'ici 2035, ce qui correspondrait à une augmentation d'un facteur 12 à 17 par rapport à la production actuelle.

Le Conseil national vient de décider mercredi d'encourager les nouvelles installations d'énergie éolienne, de petite hydraulique, de biogaz, de géothermie et de photovoltaïque à partir de 2023 par des contributions uniques à l'investissement. Il a approuvé mercredi un projet de loi en ce sens. Il s'agit d'une solution transitoire. Le projet de loi va maintenant au Conseil des Etats.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."