Bilan

La reprise de l'économie suisse se poursuit, selon Credit Suisse

Après l'effondrement sans précédent du premier semestre, l'économie suisse connaît actuellement une reprise rapide à la faveur de la sortie du confinement. Un retour du produit intérieur brut (PIB) au niveau de fin 2019 n'est toutefois pas attendu avant fin 2021, estiment les économistes de Credit Suisse.

En dépit des mesures de réduction de l'horaire de travail, le taux de chômage devrait augmenter dans les mois à venir.

Crédits: Keystone

A l'occasion de la publication mercredi du "Moniteur Suisse" pour le troisième trimestre, les experts de la banque aux deux voiles ont confirmé leurs projections "relativement optimistes" de recul de 4,0% du PIB national pour l'exercice en cours, mais préviennent que "la suite de la reprise devrait se montrer plutôt hésitante".

Le numéro deux bancaire helvétique estime en outre qu'en raison de la faible dynamique de croissance, l'immigration nette devrait reculer l'année prochaine à son niveau le plus bas depuis l'introduction de la libre circulation des personnes en juin 2007.

En dépit des mesures de réduction de l'horaire de travail, le taux de chômage devrait augmenter dans les mois à venir. Concrètement, Credit Suisse table sur une hausse de 3,3% aujourd'hui à près de 4,0% mi-2021. "On peut anticiper qu'une telle hausse freinera la croissance de la consommation, sans toutefois l'étouffer", estiment les auteurs de l'étude.

Selon eux, la reprise sera freinée "par un coronavirus qui continuera encore longtemps à peser sur l'économie mondiale". S'ils n'attendent pas un nouveau confinement généralisé, les économistes de la grande banque estiment cependant que des restrictions de mobilité temporaires et localisées continueront de peser sur la conjoncture.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."