Bilan

Le duel: Franz Carl Weber vs King Jouet

King Jouet a racheté plusieurs magasins en Suisse, grignotant les terres où Franz Carl Weber était implanté depuis des décennies.

Marcel Dobler et Jean Gueydon

Crédits: Photo: DR
Photo: DR

Franz Carl Weber à la recherche du succès d’antan

Après avoir frôlé la fermeture, le groupe a retrouvé un nouveau souffle.

Franz Philipp Karl Friedrich Weber ouvre son premier magasin de jouets à Zurich en 1881 à la Bahnhofstrasse. Trois générations se succèdent et font prospérer l’entreprise, qui compte plus de 130 magasins à son apogée dans les années 70. La crise pétrolière fait alors vaciller le petit cheval à bascule, effigie de la marque. Elle est vendue à Denner qui la réduit à neuf magasins puis passe dans les mains du groupe français Ludendo. Alors qu’une fermeture est crainte, un rachat sauve l’entreprise en 2018. Aujourd’hui, la société allemande Simba Dickie Group et Marcel Dobler se partagent à parts égales sa propriété. Ce conseiller national PLR saint-gallois, également cofondateur de Digitec, incarne la volonté de l’entreprise de développer le numérique.

20

C’est le nombre de points de vente pour FCW en Suisse. A partir du magasin historique de Zurich, le groupe s’est répandu à travers tout le pays.


Photo: King Jouet

King Jouet se renforce en Suisse

Le groupe français gagne du terrain depuis la reprise des magasins Maxi Toys en février.

King Jouet, c’est une histoire de famille. Jean Gueydon s’oriente vers le jouet à partir des années 50. Aujourd’hui, c’est son fils Philippe Gueydon qui exerce comme directeur général de l’entreprise. La famille contrôle 45% du capital de King Jouet. Le reste est détenu par l’italien Prenatal Retail Group. Depuis 2020, King Jouet rachète les magasins de son ancien concurrent Maxi Toys. L’actionnaire historique a acquis en août deux tiers des actifs français et belges de la société. La majorité des points de vente ont été maintenus. En février dernier, ce sont les six magasins de la filiale suisse de Maxi Toys qui sont passés dans les mains de King Jouet. Bien que les deux enseignes soient maintenues, King Jouet renforce ses parts sur le marché suisse.

15

C’est le nombre de magasins détenus par King Jouet en Suisse. La marque se concentre uniquement sur la Suisse romande et capte 9% du marché national.


Deux groupes en pleine transition numérique

Les principaux concurrents de ces deux entreprises sont Migros et Manor. Face à ces géants de la grande distribution, les magasins de jouets planchent notamment sur le développement de la vente en ligne. 

Franz Carl Weber a ainsi réalisé 5% de son chiffre d’affaires grâce aux ventes sur internet en 2020. Cette part a particulièrement augmenté depuis le lancement en octobre de sa boutique en ligne: les ventes sur le web ont été multipliées par dix depuis cette date.

King Jouet Suisse annonce que 2% de ses ventes en 2020 ont été réalisées sur internet avec une livraison à domicile. Ce chiffre tombe à zéro pour l’enseigne Maxi Toys. King Jouet souhaite développer le traitement des commandes digitales par les magasins. Cette part devrait générer 5% de son chiffre d’affaires 2021 en Suisse selon ses objectifs.


Philéas Authier

Journaliste stagiaire

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."