Bilan

La menace environnementale inquiète les PME des pays riches

Environ la moitié des petites entreprises des pays riches affirment que la menace environnementale devrait affecter largement leurs affaires. Ce chiffre est plus important encore dans les pays en développement, 68% en Afrique subsaharienne.

Les gouvernements doivent eux aider, notamment par des dispositifs fiscaux et des conditions claires, les petites sociétés dans le monde.

Crédits: DR

Autre donnée, les entreprises plus solides ont été cinq fois moins confrontées à des réductions de personnel pendant la pandémie, a indiqué mercredi à Genève dans son rapport annuel le Centre du commerce international (ITC), organisme conjoint de l'ONU et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Elles ont aussi mieux réussi à maintenir leur volume d'affaires.

La directrice exécutive d'ITC Pamela Coke-Hamilton appelle les PME à une relance verte pour anticiper les prochains défis. Celles-ci "ont souffert de manière disproportionnée" de la pandémie, a-t-elle dit.

Les PME sont responsables de la moitié des émissions de gaz à effet de serre. Près de 60% des entreprises africaines qui ont investi dans une meilleure approche écologique ont obtenu des produits de meilleure qualité, réduit leurs coûts et accédé à de nouveaux marchés.

Les gouvernements doivent eux aider, notamment par des dispositifs fiscaux et des conditions claires, les petites sociétés dans le monde. Celles-ci sont à peine plus d'un tiers à avoir lancé une action pour faire face aux menaces environnementales. Les plus grandes sont 60%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."