Bilan

La longue convalescence du secteur automobile pas terminée en mai

Le mois de mai a été synonyme de forte poussée des nouvelles immatriculations de voitures de tourisme en Suisse. La progression reste à relativiser, car la base de comparaison annuelle est faible, affectée par l'éclatement en 2020 de la pandémie de coronavirus. Les statistiques n'ont toujours retrouvé les niveaux d'avant-crise.

Depuis le début de l'année, ce sont 98'542 nouvelles voitures qui ont été immatriculées en Suisse, ce qui représente une progression d'un quart sur un an, précise le communiqué.

Crédits: AFP

En mai, les nouvelles immatriculations en Suisse et au Liechtenstein ont atteint 19'991 unités, soit une envolée de 49,3% sur un an, indique mercredi auto-suisse. La faîtière des importateurs déplore une demande qui peine à retrouver sa vigueur d'antan.

Depuis le début de l'année, ce sont 98'542 nouvelles voitures qui ont été immatriculées en Suisse, ce qui représente une progression d'un quart sur un an, précise le communiqué. Le marché présente des volumes inférieurs de plus d'un cinquième à la moyenne sur vingt ans depuis le début de la pandémie. Le seuil des 100'000 nouvelles immatriculations n'a plus été dépassé, sombrant même sous les niveaux connus après la crise financière de 2008-2009.

La demande hésitante ne constitue pas l'unique problème auquel sont confrontés les importateurs helvétiques de voitures. Les goulets d'étranglements dans la chaîne d'approvisionnement - tout particulièrement en ce qui concerne les semi-conducteurs - entraîne des retards de livraison pour les véhicules, regrette le porte-parole Christoph Wolnik, cité dans le communiqué.

Auto-suisse fait également le point sur le marché des voitures à propulsion alternative, dont la part de marché dans le pays se situait à 37,8% en mai, contre 21,4% il y a douze mois. Depuis le début de l'année, 37'252 véhicules hybrides, électriques, au gaz naturel ou à hydrogène ont été immatriculés, soit une poussée de 121% par rapport aux cinq premiers mois de 2020.

Le nombre de nouvelles voitures électriques a été doublé à 8629 unités, davantage que les hybrides (8070, +142%). Les véhicules rechargeables représentent ainsi une part de marché de 17%, à comparer à celle de 9,7% l'année dernière. Pour le seul mois de mai, cet indicateur a grimpé à 18,8%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."