Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«La croissance ne peut que primer en politique»

Yann Arthus-Bertrand met en garde contre les dangers qui menacent notre planète, aussi bien le réchauffement climatique que la disparition des espèces.

Renoncer à toute chair industrielle

Bilan: Pensez-vous que la destruction en cours soit réversible?

Pourtant on assiste à l’émergence d’une volonté politique de gérer cette situation. Pensons par exemple à la COP 21.

Et si on accentuait les incitations à produire en polluant moins, à développer le «green business», la fiscalité verte, etc?

Vous pensez donc que la solution ne pourra venir que de changements individuels?

Mais justement, comment la développer?