Bilan

La BNS n'exclut pas une baisse des taux d'intérêt

Face aux critiques du secteur financier, l'institut d'émission dirigé par Thomas Jordan a annoncé qu'il adaptera la base de calcul pour le prélèvement auprès des banques commerciales de l'intérêt négatif sur les avoirs qu'elles déposent à la BNS - et qui dépassent un certain montant exonéré - dès le 1er novembre.

Il est difficile de prévoir pour le moment combien de temps encore la politique des taux négatifs - de 0,75% actuellement- sera encore de mise.

Crédits: Keystone

La Banque Nationale suisse (BNS) n'exclut pas une autre baisse des taux d'intérêt, si ses consoeurs américaine (Fed) ou européenne (BCE) venait à leur tour à franchir ce pas, a indiqué mardi le membre de la direction Martin Schlegel lors d'une manifestation à Zurich.

S'adapter aux banques commerciales

Face aux critiques du secteur financier, l'institut d'émission dirigé par Thomas Jordan a annoncé qu'il adaptera la base de calcul pour le prélèvement auprès des banques commerciales de l'intérêt négatif sur les avoirs qu'elles déposent à la BNS - et qui dépassent un certain montant exonéré - dès le 1er novembre.

Cette décision élargit le champ d'action de la BNS, de maintenir plus longtemps les taux négatifs ou de réduire les taux d'intérêt, a déclaré M. Schlegel.

Il est difficile de prévoir pour le moment combien de temps encore la politique des taux négatifs - de 0,75% actuellement- sera encore de mise. Avec cet outil la BNS essaye de réduire l'attrait du franc suisse auprès d'investisseurs étrangers pour éviter une valorisation de la monnaie nationale.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."