Bilan

L'Otan refuse un marchandage avec la Russie sur le terrorisme

L'Otan refuse de lier sa coopération avec Moscou dans la lutte contre le terrorisme à celle du renforcement de son flanc oriental, a déclaré son secrétaire général délégué.

Alexander Vershbow a soulignaé que "même si nous coopérons davantage contre le terrorisme, nous n'allons pas abandonner notre réponse ferme à l'agression et à l'annexion illégale de la Crimée".

Crédits: Reuters

L'Otan est prête à accroître sa coopération avec Moscou dans la lutte contre le terrorisme, mais elle refuse de lier cette question à celle du renforcement de son flanc oriental, a déclaré jeudi à Vilnius son secrétaire général délégué Alexander Vershbow.

La Russie affirme "que nous devons coopérer afin de lutter contre le terrorisme et mettre fin à nos mesures prises en réponse à leur agression contre l'Ukraine", a déclaré M. Vershbow à la presse.

"Nous n'allons faire aucun arrangement donnant donnant", a-t-il dit, soulignant que "même si nous coopérons davantage contre le terrorisme, nous n'allons pas abandonner notre réponse ferme à cette agression et à l'annexion illégale de la Crimée".

Au lendemain des attentats de Bruxelles, qui ont fait 31 morts et plus de deux cent blessés, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a estimé que l'Union européenne devait arrêter ses "jeux géopolitiques" et s'unir avec la Russie dans la lutte contre les "terroristes".

Le président de la Commission des Affaires étrangères de la Douma (chambre basse du Parlement russe), Alexeï Pouchkov, avait de son côté estimé mardi que pendant que le secrétaire général de l'Otan Jens Soltenberg combattait "une menace russe imaginaire (...), des gens se (faisaient) exploser sous son nez à Bruxelles".

M. Vershbow a souligné jeudi que l'Otan allait poursuivre ses plans et envoyer d'avantage de troupes et d'équipements pour renforcer son flanc oriental, suite à l'annexion en 2014 de la Crimée par Moscou qui "sape les principes de base du système de sécurité européen".

Le secrétaire général délégué a espéré que le sommet de l'Alliance prévu en juillet à Varsovie permettra également "d'intensifier ses efforts en vue de renforcer les capacités de défense de nos voisins, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, de sorte qu'ils puissent être mieux équipés pour lutter contre la propagation du terrorisme à la porte de l'Otan".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."