Bilan

L'Opep prévoit une production plus forte que prévu des pays tiers

La production d'or noir des pays hors Opep devrait décliner moins fortement qu'anticipé en 2016 et 2017, face à une demande très légèrement révisée à la hausse.

L'an prochain, la production hors Opep devrait en effet limiter son repli 200.000 bj pour atteindre 56,52 mbj.

Crédits: AFP

La production d'or noir des pays n'appartenant pas à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait décliner moins fortement qu'anticipé en 2016 et 2017, face à une demande très légèrement révisée à la hausse, a indiqué lundi le cartel pétrolier.

Les pays tiers devraient produire 56,32 millions de barils par jour (mbj) cette année, soit 610.000 bj de moins sur un an, a précisé l'Opep dans son rapport mensuel publié à Vienne.

C'est moins que la contraction qui était encore anticipée en août (-790.000 bj) et même en juillet (-880.000 bj), en raison "d'un déclin moins fort que prévu dans le pétrole de schiste américain et une performance meilleure qu'attendu en Norvège, ainsi qu'au démarrage anticipé de Kashagan, au Kazakhstan", a-t-elle expliqué.

Cette tendance devrait se poursuivre au deuxième semestre, grâce à la reprise de production au Canada après de gigantesques feux de forêt, et en 2017 du fait de la montée en puissance du champ géant de Kashagan.

L'an prochain, la production hors Opep devrait en effet limiter son repli 200.000 bj pour atteindre 56,52 mbj.

Cette robustesse de la production pourrait alimenter les spéculations sur la possibilité d'un accord entre grands producteurs de pétrole pour limiter leur production, lors d'une réunion informelle des membres du cartel organisée fin septembre à Alger en marge du Forum international de l'énergie.

Les ministres du cartel, craignant une perte de parts de marché, ne s'étaient pas fixé de plafond de production lors de leur réunion à Vienne le 2 juin, jugeant leur production "raisonnable" et validée par la progression tendancielle des prix après un plus bas atteint en janvier.

Au total, en août, la production de pétrole s'est élevée à 95,65 mbj, en recul de 140.000 bj sur un mois mais en hausse de 180.000 bj par rapport à la même période en 2015, selon le rapport de l'Opep.

La demande a elle été révisée en légère hausse, grâce notamment à l'appétit des Etats-Unis pour les carburants: elle devrait croître de 1,23 mbj à 94,27 mbj en 2016 et de 1,15 mbj à 95,42 mbj l'an prochain.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."