Bilan

L'OMC s'allie avec le WEF et Alibaba sur le commerce électronique

L'OMC, le Forum économique mondial et le patron d'Alibaba Jack Ma ont lancé à Buenos Aires une initiative commune pour que le commerce électronique profite à davantage de petites entreprises.

Le commerce électronique "pourrait être une force plus importante" pour faire participer les petits acteurs aux marchés mondiaux, a estimé M. Azevedo.

Crédits: afp

Le commerce électronique doit profiter à davantage de petites entreprises. L'OMC, le Forum économique mondial (WEF) et le patron d'Alibaba Jack Ma, qui rejette toute réglementation prématurée, ont lancé lundi à Buenos Aires une initiative commune.

Une première réunion de cette collaboration entre public et privé aura lieu lors de la prochaine réunion du WEF. Avant une manifestation de plus grande dimension à Genève plus tard en 2018.

Le commerce électronique "pourrait être une force plus importante" pour faire participer les petits acteurs aux marchés mondiaux, a estimé le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) Roberto Azevedo. A condition d'améliorer l'accès à Internet dans les pays les plus pauvres, où quelque 4 milliards de personnes ne sont pas connectées, a-t-il ajouté en marge de la ministérielle de l'institution.

Ce projet pilote doit montrer que la technologie "fonctionne" pour un commerce qui profite à davantage de personnes, selon lui. Représentant de la Plateforme mondiale pour le commerce électronique (eWTP), M. Ma dit que les transactions numériques seront "la solution" pour l'activité des PME des pays en développement.

Appel pour la propriété intellectuelle

Selon lui, "toutes les politiques doivent changer", mais il s'est dit "extrêmement confiant" sur le fait que cet outil contribuera dans les dix prochaines années à améliorer la situation des entreprises. Et face aux demandes des ONG de réglementer le commerce électronique contre un libre-échange des flux de données, le patron du groupe chinois appelle plutôt à "faire les affaires d'abord".

"Nous ne savons pas encore ce sur quoi" réglementer, a-t-il dit. Il est favorable à un renforcement de la propriété intellectuelle et de la lutte contre les produits contrefaits en terme de commerce électronique.

L'initiative doit porter sur "un large nombre de réglementations et de standards industriels", a expliqué l'un des dirigeants du WEF, Richard Samans. Notamment sur les systèmes de paiements ou sur la protection des consommateurs.

Responsables politiques, entreprises et autres acteurs doivent identifier les moyens de faciliter le commerce électronique pour les PME. Ils doivent aussi aboutir à un dialogue sur les défis auxquels ces entreprises sont confrontées. 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."