Bilan

L'OCDE relève sa prévision de PIB pour la Suisse

L'OCDE a relevé mercredi ses prévisions de croissance pour la Suisse à 1,2% cette année, contre +1,1% dans ses précédentes estimations, et à 1,7% en 2017, contre +1,6% anticipé auparavant.

L'OCDE recommande également d'améliorer la concurrence dans les secteurs énergétique et des télécoms et de réduire les subventions à l'agriculture.

Crédits: Keystone

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a relevé mercredi ses prévisions de croissance pour la Suisse à 1,2% cette année, contre +1,1% dans ses précédentes estimations, selon le dernier rapport sur le pays. Le produit intérieur brut (PIB) est attendu en hausse de 1,7% en 2017, contre +1,6% anticipé auparavant.

La croissance helvétique devrait être portée par une reprise de la consommation privée et des investissements, ainsi que par la faiblesse des taux d'intérêt et une hausse des salaires, a écrit l'OCDE dans son rapport. Un rebond des prix du pétrole et la stabilisation du taux de change EUR/CHF devrait permettre aux autres indicateurs de se stabiliser.

L'inflation, après avoir atteint -1,1% l'année dernière, devrait ainsi remonter à -0,4% en 2016 et repasser en territoire positif en 2017 à 0,2%.

L'organisation anticipe aussi une stabilisation sur le front de l'emploi, le taux de chômage étant attendu à 4,9% l'année en cours et à 4,8% pour la suivante.

"Les effets négatifs de la forte appréciation des taux de change en janvier 2015 commencent à s'effacer, et la stabilité des devises a contribué à un rebond des exportations", ont souligné les économistes de l'OCDE.

Au niveau des compte publics, la Confédération dispose d'un budget suffisamment solide pour faire face à un renversement de tendance.

Le marché immobilier constitue un rare bémol en raison du niveau élevé de dette hypothécaire, selon l'organisation. Si la politique monétaire demeure "appropriée" dans son ensemble, les mesures macroprudentielles devraient être renforcées.

L'OCDE recommande également d'améliorer la concurrence dans les secteurs énergétique et des télécoms et de réduire les subventions à l'agriculture.

Une plus forte intégration des femmes, souvent embauchées à temps partiel, dans le marché de l'emploi permettrait également de renforcer la croissance économique. Pour faciliter leur retour à la vie active, l'OCDE recommande de réduire les coûts de garde d'enfants et de réformer la fiscalité sur les revenus des couples mariés.

Un échec des négociations avec Bruxelles sur les quotas d'immigration constituerait par contre "un sérieux risque pour l'économie" suisse, a averti l'organisation.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."