Bilan

L'intérim table sur une année difficile en Suisse

Des événements tels que le "choc du franc" se répercutent en premier lieu sur l'activité économique des agences de travail temporaire.

Le secteur de l'intérim a établi l'année dernière des contrats temporaires pour 316'000 personnes, représentant 168 millions d'heures de travail et une masse salariale de 5 milliards de francs.

Crédits: AFP

Le secteur du travail intérimaire en Suisse table sur une année difficile, après l'abandon du taux plancher mi-janvier. En 2014, l'emploi temporaire a enregistré une solide progression, affichant une hausse de 7,1% sur un an de la masse salariale, a annoncé mercredi la fédération Swissstaffing.

Le secteur de l'intérim a établi l'année dernière des contrats temporaires pour 316'000 personnes, représentant 168 mio d'heures de travail et une masse salariale de 5 mrd CHF, a précisé la faîtière dans un communiqué. Le chiffre d'affaires des services de l'emploi a quant à lui atteint 7 mrd CHF.

"Le secteur temporaire a été fortement impacté par le choc" de l'abandon du taux plancher face à l'euro, a indiqué Swissstaffing. Selon Marius Osterfeld, économiste auprès de la fédération, "des événements tels que le 'choc du franc' se répercutent en premier lieu sur l'activité économique des agences de travail temporaire".

D'après une étude de Swissstaffing réalisée en 2014, 43% des employés souhaitaient continuer à travailler sous contrat temporaire après leur première mission, un pourcentage en hausse par rapport aux 34% en 2010.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."