Bilan

L'initiative sur les successions est nuisible aux PME selon l'usam

L'Union suisse des arts et métiers (usam) dit "non" à l'initiative visant à imposer les successions. Selon elle, ce texte serait nuisible aux PME qu'elle représente.

Selon l'usam, l'impôt successoral "prive les PME des moyens financiers dont elles ont besoin au moment même où ces liquidités sont indispensables à assurer la pérennité de l'entreprise et, avec elle, de milliers d'emplois".

Crédits: Keystone

L'Union suisse des arts et métiers (usam) dit "non" à l'initiative visant à imposer les successions. Selon elle, ce texte serait nuisible aux PME qu'elle représente. Dans la foulée, l'usam a indiqué qu'elle rejetait l'initiative sur les bourses d'études, également en votation le 14 juin.

A l'instar de la révision de la loi sur la radiotélévision, contre laquelle l'organisation faîtière avait lancé un référendum, un impôt sur les successions serait nuisible aux petites et moyennes entreprises (PME), écrit l'usam vendredi dans un communiqué.

Selon l'organisation, l'impôt successoral "prive les PME des moyens financiers dont elles ont besoin au moment même où ces liquidités sont indispensables à assurer la pérennité de l'entreprise et, avec elle, de milliers d'emplois".

Quant à l'initiative sur les bourses d'études, "elle propose un système inefficace basé sur le 'principe de l'arrosoir' et qui ne ferait que perpétuer l'inégalité de traitement entre la formation professionnelle supérieure et la formation universitaire proprement dite", tranche l'organisation faîtière des PME suisses.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."