Bilan

L'industrie chocolatière suisse a accusé des volumes 2015 en baisse

Alors que les ventes des 18 fabricants de chocolat nationaux ont légèrement crû, les volumes écoulés ont reculé de 1,3%, à 181'414 tonnes.

Les Helvètes ne consomment plus que 11,1 kg de chocolat par an.

Crédits: Keystone

L'année 2015 laisse un goût doux-amer à l'industrie chocolatière suisse. Alors que les ventes des 18 fabricants nationaux ont légèrement crû, les volumes écoulés ont reculé de 1,3%, à 181'414 tonnes. Quant aux Helvètes, ils ne consomment plus que 11,1 kg par an.

En 2014, la quantité moyenne et annuelle de chocolat engloutie par habitant se situait encore à 11,7 kg, a rappelé mardi l'association faîtière Chocosuisse dans un communiqué. Ce chiffre comprend aussi bien les douceurs produites par des fabricants suisses que celles importées.

C'est d'ailleurs une augmentation de l'attrait des Suisses pour les chocolats importés que constate Chocosuisse, leur part passant de 37,2% à 38,7% d'un an à l'autre. La faîtière explique principalement ce phénomène par la force du franc, qui a fait baisser le prix des produits étrangers.

Les recettes réalisées en Suisse par les 18 membres de la faîtière se sont contractées de 0,9%, à 904 millions de francs. Quant aux volumes indigènes, ils ont chuté de 5,9%, à 64'383 tonnes. L'association estime que la chaleur de l'été, la baisse de la fréquentation étrangère et la hausse du tourisme d'achat "ont probablement contribué à ce mauvais résultat".

Malgré les difficultés rencontrées sur le marché domestique, les producteurs helvétiques de tablettes, confiseries et autres petits moulages sont néanmoins parvenus à faire grimper légèrement leur chiffre d'affaires annuel global: il a atteint 1,75 milliard de francs, soit 0,7% de plus qu'en 2014.

Alors que les ventes reculaient sur la plupart des grands marchés d'exportation, quelques régions ont au contraire vu leur demande exploser, tirant les recettes totales vers le haut. En Europe, les ventes ont surtout crû en Belgique et en Hollande, alors que l'Italie et l'Autriche piquaient du nez.

Sur les autres continents, les locomotives sont l'Australie, Singapour, les Emirats arabes unis et le Japon. A noter que les exportations vers la Chine ont dégringolé de 30%.

Au final, les volumes de chocolat suisse écoulés hors des frontières se sont montés à 117'031 tonnes, soit une hausse de 1,4%. Quant au chiffre d'affaires correspondant, il représente 843 millions de francs (+2,5%).

Chocosuisse souligne que désormais, la part des ventes à l'étranger représente 64,5% (contre 62,8% en 2014). Or, "alors que la part du lion part à l'exportation, le chiffre d'affaires réalisé à l'étranger est grevé par les coûts de fabrication en Suisse", déplore la faîtière. Et d'appeler les autorités à trouver des solutions afin de compenser les conséquences liées à la fin de la "Loi chocolatière".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."