Bilan

L'IMD se hisse au 5e rang mondial des écoles de commerce

Deux écoles de commerce suisses figurent dans le classement annuel du Financial Times pour la formation continue. L'IMD gagne une place par rapport à 2013 et se hisse au 5e rang mondial, tandis que Saint-Gall passe du 49e au 43e rang.
  • L'IMD se hisse cette année au 5e rang du classement du Financial Times.

    Crédits: Image: Fabrice Coffrini/Keystone
  • La formation business school de l'Université de Saint-Gall passe pour sa part de la 49e à la 43e place.

    Crédits: Image: Ennio Leanza/Keystone

Pour la formation initiale, l'Université de Saint-Gall devançait l'IMD en fin d'année 2013. Mais dans le domaine de la formation continue, l'école romande devance de loin la formation alémanique, selon le dernier classement établi par le Financial Times pour les écoles de commerce.

Les deux formations suisses étaient déjà présentes dans le palmarès 2013, mais elles améliorent leur classement cette année: l'Université de Saint-Gall se situait au 49e rang avec son école de commerce en 2013, elle gagne six places cette année et se retrouve 43e; l'IMD ne gagne certes qu'une place mais intègre le top 5 mondial à la faveur de cette édition 2014.

Régulièrement bien placé dans les différents classements des business schools (Financial Times, Forbes, Bloomberg), l'IMD confirme donc son excellence pour transmettre savoirs et connaissances à des personnes ayant quitté depuis plusieurs années le cursus initial de formation et déjà engagées dans la vie active.

Le classement 2014 reste dominé par le même trio qu'en 2013: la Duke Corporate Education (Etats-Unis, Royaume-Uni, Afrique du Sud) devance HEC Paris (France) et la Iese Business School (Espagne). Le changement le plus notable du top 10 est l'arrivée à la 9e place ex-aequo de la London Business School, classée 17e en 2013 et qui ne cesse de voir ses performances saluées par tous les observateurs.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."