Bilan

L'hôtellerie française affiche une bonne fréquentation en 2017

L'hôtellerie française, affectée par la vague d'attentats en France en 2015 et 2016, a retrouvé cette année une fréquentation quasi similaire à celle qu'elle avait connue auparavant.

Il aura fallu 18 mois à l'hôtellerie française pour digérer l'impact des attaques terroristes sur son territoire et en Europe.

Crédits: afp

L'hôtellerie française, affectée par la vague d'attentats en France en 2015 et 2016, a retrouvé cette année une fréquentation quasi similaire à celle qu'elle avait connue auparavant, avec notamment le retour des clientèles américaines et asiatiques, selon une étude du cabinet MKG Consulting.

"Il aura fallu 18 mois à l'hôtellerie française pour digérer l'impact des attaques terroristes sur son territoire et en Europe. Grâce à un excellent dernier trimestre, l'année 2017 va se conclure sur une bonne note avec des performances en nette amélioration par rapport à 2016: on enregistre un taux d'occupation en hausse de 4 points, à 68,2%", se réjouit Vanguelis Panayotis, président de MKG Consulting.

L'année 2017 est ainsi marquée par "un net regain sur la fréquentation permettant de se rapprocher des plus hauts niveaux d'avant-crise (70% en 2007)", souligne le cabinet spécialisé dans un communiqué.

Toutes catégories confondues (Hôtels + Résidences), "le RevPar, (Revenu par chambre disponible, indicateur clé du secteur, ndlr) va croître de 4,5% sous l'impulsion du taux d'occupation. Les prix moyens, de leur côté, sont stables par rapport à 2016. Après avoir été à la baisse sur les premiers mois, la tendance s'est inversée à partir du mois d'août sous l'impulsion des hôtels de la capitale", précise MKG.

"Il faut noter qu'après 20 mois de baisse, les prix moyens repassent dans le vert depuis le dernier trimestre", souligne M. Panayotis.

Selon lui, "ces bons chiffres s'expliquent par le retour des clientèles internationales, en particulier américaines et asiatiques, en France et à Paris surtout et la tendance devrait se poursuivre en 2018", dit-il, confiant.

"Toutes les catégories d'hôtels sont impactées par ce regain d'activité. Les hôtels haut de gamme et luxe affichent la plus forte progression de la fréquentation (+4,0 points), en compagnie des hôtels moyen de gamme. Les autres catégories (économique, budget et résidences) enregistrent pour leur part une progression d'environ 3 points. Sur l'année 2017, les hôtels de la catégorie budget affichent des tarifs stables et plus l'on monte en gamme, plus la baisse est importante (-1,2% pour les hôtels haut de gamme/luxe)", poursuit le cabinet.

Les performances nationales ont été portées toute l'année par la capitale. A Paris intra-muros, le RevPar affiche une hausse de +7,2% et un taux d'occupation de 79%, en hausse de 6 points par rapport à l'année 2016.

En région, la Nouvelle-Aquitaine ou la Bretagne, affichent également d'excellentes performances, avec un RevPar compris entre +2% et +5%, "grâce notamment à une activité événementielle très importante", affirme-t-il.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."