Bilan

L'homme qui a ouvert le compte en Suisse pour Cahuzac

Selon une information du Monde et de la RTS, un ex-avocat, ami de Jérôme Cahuzac et proche de Marine Le Pen aurait ouvert un compte auprès d'UBS en 1992 pour l'ancien ministre du Budget.
Les détails sur l'affaire Cahuzac sortent petit à petit dans la presse. Ainsi, Le Monde et la RTS font intervenir un nouveau personnage dans l'affaire qui a fait tomber l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, mis en examen pour «blanchiment de fraude fiscale».

L'homme s'appelle Philippe Péninque. Ex-avocat, ami de la présidente du Front national Marine Le Pen, il est par ailleurs, un ami de Jérôme Cahuzac. Il a ouvert pour lui en 1992 un compte auprès d'UBS, repris l'année suivante à son nom par l'homme politique via la société financière Reyl basée à Genève et qui n'était pas encore une banque à l'époque. L'argent a été transféré à Singapour en 2009 chez Julius Baer.

Marine Le Pen confirme

A l'époque, Philippe Péninque était spécialiste en «relations financières avec l'étranger», comme il l'explique lui-même au Monde et à la RTS, déclarant par ailleurs: «Ce qui est illégal c'est de ne pas déclarer un compte, pas d'aider à l'ouvrir. Jérôme Cahuzac avait besoin d'un compte, je l'ai aidé à l'ouvrir.»

L'homme affirme aussi que Marine Le Pen était au courant de ces informations: «Je lui ai dit que j'étais ami avec Jérôme Cahuzac, et peut-être que dans le cadre de mon activité professionnelle, j'avais ouvert ce compte.»

Interrogée mercredi par l'Agence France Presse (AFP), la présidente du Front national a confirmé cette information. «Il y a 25 ans, à l'époque où j'étais en licence de droit, quelqu'un qui est devenu mon ami a eu comme client M. Cahuzac et lui a ouvert un compte à l'étranger. Quelle est ma responsabilité?», a-t-elle déclaré. Et d'ajouter, «Philippe Péninque était avocat et ouvrir un compte dans une banque étrangère ce n'est pas un délit (...) Il me l'a dit hier, mais c'est un acte complètement anodin. Ce qui est moins banal c'est qu'un grand journal du soir en fasse sa Une. Si le système n'a trouvé que ça c'est que je mérite vraiment d'être présidente de la République.»
Grégoire Nappey

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."