Bilan

L'excédent de la balance des paiements de la Suisse double sur un an

L'excédent de la balance des paiements a quasiment doublé au troisième trimestre, à 23 milliards de francs contre 12 milliards un an pus tôt.

L'excédent de recettes dans l'échange de marchandises a augmenté de 5 milliards pour passer à 15 milliards de francs, alors que celui des échanges de services a légèrement baissé, à 4 milliards de francs.

Crédits: Keystone

L'excédent de la balance des paiements a quasiment doublé au troisième trimestre, à 23 mrd CHF, contre 12 mrd un an plus tôt. Cette hausse est due essentiellement aux revenus des capitaux, dont l'excédent s'est accru de 8 mrd CHF, indique la Banque nationale suisse lundi dans un communiqué.

L'excédent de recettes dans l'échange de marchandises a augmenté de 5 mrd CHF pour passer à 15 mrd, alors que celui des échanges de services a légèrement baissé, à 4 mrd. L'excédent des dépenses au titre des revenus secondaires est resté inchangé à 3 mrd CHF.

Le compte financier a enregistré une acquisition nette d'actifs financiers pour un montant de 34 mrd CHF. Les passifs affichent un accroissement net à hauteur de 14 mrd, à mettre sur les compte des investissements de portefeuille et autres investissements, précise le communiqué.

Les actifs à l'étranger ont progressé de 96 mrd CHF par rapport au trimestre précédent, passant à 4137 mrd, principalement en raison de l'appréciation des positions en euros et en dollars US. Les passifs ont augmenté de 27 mrd CHF, à 3491 mrd. Au final, la position extérieure nette a augmenté de 69 mrd CHF, à 646 mrd.

Les exportations de marchandises se sont contractées de 3 mrd CHF par rapport au troisième trimestre 2014, s'établissant à 49 mrd. Toutes les branches ont essuyé un recul, à l'exception de la bijouterie et de la joaillerie, où les exportations ont légèrement augmenté sur un an.

Les recettes générées par les services avec l'étranger sont restées à peu près stables, à 27 mrd CHF. A noter qu'elles ont progressé dans le secteur des télécommunications et de l'informatique, mais qu'elles ont fléchi dans ceux du tourisme, des services aux entreprises et des services financiers, précise la BNS.

De leur côté, les importations ont été ramenées à 40 mrd CHF, en baisse de 4 mrd CHF sur un an, essentiellement en raison de la baisse des prix à l'importation des biens de consommation, des matières premières et des produits semi-finis ainsi que des agents énergétiques.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."